lundi 31 août 2009

CLAY KETTER : DECOUVERTE SUEDOISE ...

Je ne connaissais pas ce peintre américain découvert au Musée d'Art Moderne de Stockholm.
L'exposition se terminait hélas le 16 août...






Né en 1961 aux Etats-Unis, Clay Ketter vit et travaille depuis une dizaine d’années en Suède. Il est représenté par la galerie Daniel Templon depuis 2000, et expose avec les galeries Sonnabend à New York et White Cube à Londres. Il a bénéficié de nombreuses expositions internationales et son œuvre est dans de nombreuses collections publiques dont Arken museum of Art, Danemark ; Falkenberg Collection, Hambourg ; Museum Moderner Kunst, Francfort ; Museum of Contemporary Art, Chicago ; Moderna Museet, Stockholm, Museum moderner kunst/ Stiftung Ludvig, Vienne ; Saatchi Collection, Londres ; Walker Art Center, Minneapolis.











samedi 29 août 2009

LA RENTREE DU CINEMA : DU 13 AU 16 SEPTEMBRE 2009



Du Dimanche 13 au Mercredi 16 Septembre 2009, la Fédération Nationale des Cinémas Français organise LA RENTREE DU CINEMA qui vous permettra pendant 4 jours de bénéficier du tarif unique de 4 Euros la séance.



A cette occasion, BNP Paribas prolonge La Rentrée du Cinéma en vous proposant un JEU vous permettant de gagner 100.000 contremarques qui vous permettront de bénéficier du tarif de 4 Euros du 17 au 23 Septembre 2009.
Cliquez sur ce lien :

Bonne Rentrée à Tous!!!!!!


vendredi 28 août 2009

DORMIR DANS UN ARBRE.....EN SUEDE OU AILLEURS .....

POUR HELENE QUI RÊVE DE DORMIR DANS LES ARBRES....

De blogs en blogs .... de recherches en recherches me voici de nouveau en Suède .....



" Harads is a tree hotel concept inverted by Swedish architects Tham & Videgard Hansson..The tree hotel with a small kitchen, terrace, living area and sleeping area is good enough to spend a small, or even an extended vacation, away from the hustle and bustle of crowded city life. "


"Le bureau d'architecture suédois THAM+VIDEGARD HANSSON a imaginé un hôtel très design niché dans un arbre, pour les nostalgiques des journées passées dans le fond du jardin."



"L'hôtel-arbre", qui sera construit l'année prochaine en Suède, est composé de plusieurs chambres vitrées. Les constructions en aluminium s'articulent autour des souches des arbres. Les architectes ont opté pour des murs en verre étamé afin d'offrir un panorama grandiose mais aussi suffisamment d'intimité aux visiteurs qui y logeront. Ces derniers peuvent rejoindre leur nid via des échelles en corde et des ponts suspendus. . Chaque hutte est conçue pour deux personnes et est équipée d'un espace de vie, d'un lit double, d'une petite cuisine, d'une salle de bain et d'une terrasse"



Mais ce n'est pas tout ......

Il y a quelque temps, j'ai découvert l'existence d'un projet assez spécial: déposer une petite maison rouge suédoise sur la lune !

A la base de ce projet ce trouve Mike Genberg qui est un artiste et entrepreneur suédois, originaire de la ville de Västerås. Il a une certaine obsession pour les petites maisons rouges suédoise (appelées "Stuga").
A son actif, il y a une de ces maisons dans un arbre et une autre dans un lac : les deux sont des hôtels ayant un certain succès en été.

(cliquez sur le lien pour découvrir la maison sur l'eau"dormir sous l'oeil bienveillant des poissons":


http://lesgrigrisdesophie.blogspot.com/2009/06/dormir-sous-loeil-bienveillant-des.html)






Et depuis quelques années, son but est de créer ce même type d'hôtel, mais sur la lune !
Bien sûr, cet hôtel est improbable, mais il a décidé d'essayer d'envoyer une maison miniature !
Il a travaillé avec l'agence spatiale suédoise et à pris contact avec la NASA pour ce projet.


Moi qui aime les projets fous et farfelus je suis comblée !






De plus en plus de suédois le soutiennent et en premier plan, la ville de Västerås qui a installé une sculpture à l'entrée de la ville et le spationaute suédois Christopher Fuglesangs.






D'autres possibilités encore pour toucher les étoiles :










BONNE NUIT !!!!!!!!!!!

mercredi 26 août 2009

YVES JAMAIT ET DIJON

L'album "LE COQUELICOT " que j'écoute en boucle depuis Pâques ......







lundi 24 août 2009

LICHENS : LES PHOTOS DE CHARLOTTE

LES GRIGRIS DE SOPHIE préparent de nouvelles broches, de nouveaux colliers .....en attendant voici les photos de ma nièce Charlotte :



samedi 22 août 2009

IL FAUT METTRE LES POINTS SUR LES " I "

LES POINTS SUR LES "I"


JE TE PROMETS QU 'IL N Y AURA PAS D' I VERTS
IL Y AURA DES I BLEUS
DES I BLANCS
DES I ROUGES
DES I VIOLETS, DES I MARRONS
DES I GUANES, DES I GUANODONS
DES I GRECS ET DES I MAGES
DES I CÔNES, DES I NATTENTIONS

MAIS IL N' Y AURA PAS D' I VERTS.





LUC BERIMONT

jeudi 20 août 2009

LE JARDIN MAJORELLE A MARRAKECH

HAVRE DE PAIX ET DE QUIÉTUDE VISITEZ A MARRAKECH LE SUPERBE JARDIN MAJORELLE .







....et les photos d'Antoine



"Jacques Majorelle naît en 1886 à Nancy (France).
En 1919 il s'installe à Marrakech pour poursuivre sa carrière d'artiste peintre, où il acquiert un terrain qui allait devenir le jardin Majorelle. Dès 1947 il ouvre les portes de son jardin au public. A la suite d'un accident de voiture, il rentre en France, où il meurt en 1962. En 1980 Pierre Bergé et Yves Saint Laurent rachètent le jardin et le restaurent.
Au cœur du tumulte de la vie urbaine de Marrakech, le jardin Majorelle offre sa fraîcheur et sa tranquillité aux visiteurs.

Les contrastes, les couleurs, les jeux de lumière semblent sortis d'un des tableaux de Jacques Majorelle. Il était un des plus importants collectionneurs de plantes de son époque, et c'est dans cet esprit que s'agrandit de jour en jour la flore du jardin. Des plantes des cinq continents sont exposées dans un cadre féerique. Ce qui fut l'atelier de Jacques Majorelle, lieu d'inspiration et de recueillement, abrite aujourd'hui la magnifique collection d'art Islamique de Pierre Bergé et Yves Saint Laurent. L'originalité de ces lieux réside dans la combinaison d'une végétation luxuriante et des éléments architecturaux alliant sobriété et esthétique traditionnelle marocaine. La puissance du bleu Majorelle participe à l'impression de fraîcheur et de quiétude. "



......Et à NANCY derniers jours (jusqu'au 30 aout ) pour voir l'exposition "MAJORELLE, un art de vivre moderne"GALERIES POIREL (organisée par le musée de l'Ecole de Nancy)
3, rue Victor Poirel .



mardi 18 août 2009

LU ET AIME......

" Cette grande fille charnue, portait tout le bassin méditerranéen dans le port et la voix.

Un chapeau de paille, une robe marine, piquée d’un semis de fleurs et une paire d’espadrilles composaient sa tenue estivale.

Elle avait préparé les lapins, fruits d’un braconnage récent. Elle porta les cocottes à l’intérieur avec le même soin qu’un enfant endormi dans ses bras. "



Karavan Papou "LA FIN DE QUELQUE CHOSE "



http://karavanepapou.blogspot.com/2009/07/la-fin-de-quelque-chose_30.html




dimanche 16 août 2009

YVES ELLEOUET AU MUSEE DES BEAUX ARTS DE QUIMPER

Encore une découverte de ce mois de juillet :
YVES ELLEOUET AU MUSEE DES BEAUX ARTS DE QUIMPER .
J'espère lire à la rentrée le " Livre des Rois de Bretagne " et "Falc'hun " les deux ouvrages d'Elléouët publiés en 1974 et 1976 .




" Le musée des beaux-arts de Quimper propose une rétrospective du peintre et écrivain YVES ELLEOUET (1932-1975).
Personnalité intuitive, Yves Elléouët est un artiste complexe qui mène parallèlement la plume et le pinceau.
Dans son œuvre, la Bretagne est une source d'inspirations mystique, mythologique et légendaire.
En 1955, attiré par le mouvement surréaliste, il rencontre André Breton dont il épouse la fille, Aube l'année suivante.
Il participe aux activités du groupe (comme les expositions internationales de 1959 et 1961) mais reste un artiste indépendant.
En 1966, il quitte Paris pour s'installer en Touraine auprès de son ami Alexandre Calder.
Dans le calme de cette région, il s'arrête de peindre pour privilégier l'écriture.
L'exposition qui lui est consacrée met l'accent sur sa pratique graphique et picturale rare et variée.
L’exposition Yves Elléouët se veut rétrospective. Elle est la première manifestation importante depuis l'exposition de Morlaix en 1983
Elle rassemble une centaine d'œuvres illustrant l'évolution et les diverses sources d'inspirations : premiers paysages des années 1950, fresques des années 1958-1959, expériences surréalistes des années 1960 et gouaches et peintures abstraites et paysages figuratifs de la fin de sa vie. "


Musée des beaux-arts
40, place Saint-Corentin
29000 Quimper
Tél.: 02.98.95.45.20

Jours et heures d'ouverture
Tous les jours (sauf le mardi) : de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Juillet - août : ouvert tous les jours de 10 h à 19 h.
Fermé certains jours fériés : 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre

http://musee-beauxarts.quimper.fr/
Merci Bakou !

mercredi 12 août 2009

LES POISSONS DE DIANE LORANCHET




Une seule journée au CROUESTY mais le plaisir de découvrir le lundi 20 juillet les peintures sur bois flotté de DIANE LORANCHET .


De retour à Reims je me suis bien sûr précipitée sur son site pour en savoir un peu plus ......




" Il était une fois une princesse... non, les princesses en bottes avec un sac rouge sur le dos, les pieds dans la vase, personne ne va y croire....
Plus sérieusement, je suis née le 29 décembre 1962, donc pas sous le signe du poisson, à Mulhouse, donc pas au bord de la mer.
Les poissons, je les ai toujours admirés sous l'eau, lors de plongées sous-marines, dans les livres, en photo et même dans mon assiette. Au départ, l'idée était de donner aux morceaux d'épaves et autres bois flottés ramassés ça et là, au gré de mes balades sur les côtes, une seconde vie.

Ces cadeaux de la vague méritaient bien un halieutique compagnon.

Et en 2006, je me jette à l'eau. Mais néophyte en matière de peinture, je vais à ce qui me semble être le plus simple, l'acrylique, m'inspirant d'abord de planches de naturalistes, puis de photos, plus réalistes.
Aujourd'hui, installée à Locmariaquer au bord du golfe du Morbihan, je ne me lasse pas de marier,maquereaux, rougets et autres sardines à des bordées, listons, avirons etc....

La mer est généreuse et la vague fait souvent de sublimes cadeaux.

Il ne vous reste plus qu'à plonger dans l'aquarium-atelier.





PLONGEZ !


lundi 10 août 2009

LE JARDIN DES GOURMANDISES A NOIRMOUTIER

Si cet été vous entraîne à Noirmoutier précipitez vous "AU JARDIN DES GOURMANDISES".
Faites vous plaisir et offrez :



CONFITURES
PÂTES DE FRUITS
BERLINGOTS
CARAMELS
PASTIS MARIN AUX ALGUES
WHISKY BRETON
CRÈME DE CARAMEL
MOUTARDE ET HUILE AUX ALGUES


Trois lieux sont possibles pour satifaire votre gourmandise:


* Une première boutique place de la République





* Une deuxième boutique derrière le château (1bis Rue du Grand Four) où , suivant les jours, M. Corbrejaud propose des démonstrations et fabrique des berlingots ou plus original encore de la CONFITURE DE POMMES DE TERRE.
L'idée lui est venue lors de la fête de la bonnotte comme un petit clin d'oeil, très réussi ma foi, à cette spécialité de l'Ile .






Le jour où nous avons acheté notre confiture il y avait la queue dans la boutique !
Cette confiture peut bien sur être mangée au petit déjeuner ou accompagner un plat de résistance.



* Une troisième boutique ( toujours Rue du Grand Four ) enfin propose dans une superbe librairie ( chaque livre est présenté avec une annotation manuscrite c'est rare et donne l'envie d'acheter tous les livres présentés ) un salon de thé et un petit coin jeux et livres pour les enfants.




Voilà trois nouvelles bonnes raisons de passer ces vacances à Noirmoutier !!!!!!!

samedi 8 août 2009

LE TEURGOULE DE MAMY

A chaque vacances les enfants réclament à corps et à cris le "TEURGOULE DE MAMY ".
Été comme hiver c'est LA recette qui réjouit petits et grands.
Elle ne demande pas de préparation mais un très long temps de cuisson .



Préparation : 5 mn
Cuisson : 4 h ou plus

Pour une terrine profonde de 2 à 3 litres:


-200 g de riz rond

-200 g de sucre

-60 g de beurre

-2 l de lait

parfum facultatif : vanille, cannelle, zeste de citron, fleur d'oranger


Dans la terrine mettez tout à la fois et portez au four chaud 200°.

Si le lait menaçait de monter, ouvrez le four, baissez le feu.

lorsque la croûte dorée est à point, couvrez d'une feuille de papier sulfurisé beurré ou d'aluminium et à four doux 160 ° .

Faites cuire sans remuer pendant 4 h au moins .

L'important est que la cuisson s'effectue sans que l'ébullition apparaisse.

Le gâteau est cuit lorsque sous la croûte bien dorée on le sent ferme sous le doigt.

Servez tiède (ou froid) dans la terrine de cuisson.



RÉGALEZ VOUS !!!!!!

NOUS ON AIME !!!!!!

jeudi 6 août 2009

REMI BLANCHARD RENAIT AU VIEUX PHARE DE PENMARC'H

Les jours de pluie en Bretagne donne l'occasion de partir à la découverte de peintres inconnus.
Je ne connaissais pas REMI BLANCHARD.
Par chance je suis allée à Eckmuhl !




"Jusqu'au 27 septembre une exposition dans le vieux phare de Penmarc'h retrace la vie haute en couleur du peintre Rémi Blanchard.
Disparu en 1993 à Paris, Rémi Blanchard renaît en ce moment à Penmarc'h dans une exposition qui retrace sa vie de peintre.
Huit salles, une soixantaine d'oeuvres, racontent son parcours mouvementé. Ses influences, de Van Gogh à Léger en passant par Matisse. Dans ses peintures, souvent teintées de couleurs vives et fraîches, Rémi Blanchard revit sa jeunesse passée à Nantes et, notamment, dans le jardin de ses parents.
Les animaux sont aussi très présents, un bestiaire qui se compose de cerfs, de chats ou de chevaux. «J'ai essayé de penser cette exposition de manière thématique, avec une salle plutôt rouge, une plutôt verte, une destinée à des personnages endormis...», explique Yohan Madec, chargé des expositions du Centre de découverte maritime de Penmarc'h.
Des hommages de ses proches outre les peintures, des hommages rendus par certains de ses plus proches amis sont accrochés au mur. Dont celui de Hervé Di Rosa, un de ses compères du mouvement artistique de la figuration libre: «Blanchard aurait pu être le Basquiat breton blanc de la France ouvrière si quelques galeries, critiques et conservateurs s'en étaient occupés sérieusement. (...) Il avait réussi, depuis longtemps, ce grand écart entre l'imagerie populaire et la peinture la plus exigeante de Matisse, Gauguin, Chagall, Klee ou Léger».
Point d'orgue de l'exposition, une gravure sur bois appelée «Christ Noir», retrouvée chez un collectionneur privé parisien seulement quelques semaines avant le début de l'exposition: «Je savais qu'elle existait pour l'avoir déjà vue en photo, mais je ne savais pas où elle se trouvait. C'est donc la toute première fois qu'elle est exposée», se réjouit Alain Blanchard, le frère aîné de Rémi. Le «Christ Noir» fait partie d'un triptyque, «nous sommes à la recherche des deux autres bas-reliefs, l'un représentant une femme, l'autre, Loki, une divinité nordique».

Depuis la mort de Rémi Blanchard, ses amis et sa nombreuse famille - il a eu dix frères et soeurs - ont fondé une association Les Amis de Rémi Blanchard, «qui a permis de retrouver pas mal d'oeuvres perdues, souligne Alain Blanchard. Et grâce au site internet qu'on a lancé cette année, on a reçu une quantité de photos d'oeuvres de Rémi dont on ignorait complètement l'existence».









Le site de REMY BLANCHARD :