Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

lundi 14 janvier 2019

LES CARNETS DE CURIOSITES DE JÉRÔME CAVAILLES


 
Voici une belle découverte que je dois à Anouk Rudigoz !

Voici ce que Vincent Ejarque (Chef d'édition - Les Échos) a écrit sur lui :

"Jérôme travaille les matières aussi bien que les images. Il compose, assemble, rehausse, recouvre, colle, redessine, peint, magnifie. Ses œuvres sont un hommage au temps. Tout ce qui nourrit l'œil est saisi pour être offert au monde en deux ou trois dimensions, à travers son regard, soumis à son talent. Ce pourrait n'être que beau, c'est très émouvant."























"Jérôme Cavaillès, enfant du pays tarnais, est un passionné d'art. Il produit ses premières toiles vers l'âge de 6 ans. A 20 ans, il trouve une voie professionnelle honorable, mais sous l'uniforme, l'artiste existe et bouillonne d'idées extraordinaires. On le sent à son aise, heureux et même les reproductions de crânes humains exposés attirent notre sympathie. Il est très suivi sur son compte Facebook et hors du secteur albigeois, voire même aux quatre coins du monde. «L'ouverture de l'exposition éphémère «cabinet de curiosité» pendant tout le mois d'août a bénéficié d'un excellent accueil et retours très positifs, confie l'artiste. Mais il me faudra revenir à l'atelier pour honorer mes commandes, conclut-il. On se retrouve, dès lors, propulsé dans une atmosphère lumineuse où règne la nostalgie de l'Amérique des années 30-40. Les références aux grands auteurs d'aventure, aux grands espaces, aux films, photographies et journaux d'époque se succèdent dans les tableaux de collages élaborés par l'artiste. D'autres réalisations appelées «cabinets de campagne», «carnets de curiosités» ou «skulls» (reproduction de crânes humains en résine) sont exposées et permettent de laisser libre cours aux imaginations fertiles quant aux histoires ou propriétaires passés de chacune de ces œuvres."

Et une Biographie qui nous en dit un peu plus encore sur l'artiste :

"Tombé dedans quand j'étais petit, arrière-petit-fils du sculpteur d'art brut "Salingardes l'Aubergiste", issu d'une famille d'antiquaires et de collectionneurs d'art, j'ai été élevé au milieu de beaux objets. Après des études d'art à Albi puis à Toulouse, j'ai décidé de m'installer comme antiquaire à Cordes-sur-Ciel mon village d'origine. Je n'ai cessé de peindre et de chercher ma voie. Passionné de patine, j'ai toujours cherché à mettre au point des techniques pour vieillir artificiellement ou mettre en avant l'âge et l'histoire des objets et autres meubles que je chine. Chineur compulsif, les objets en tous genres se sont accumulés chez moi depuis des années, c'est en tombant par hasard sur une œuvre de Ron Pippin que j'ai eu une révélation! Depuis ce jour, tout s'est éclairé en moi, et une sorte de boulimie créatrice s'est emparée de moi.
 
 

Aucun commentaire: