Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

vendredi 3 février 2023

LA PAPETERIE TSUBAKI D'ITO OGAWA

 

 J'ai adoré ce livre que je vous conseille vivement !



 Hatoko a vingt-cinq ans et la voici de retour à Kamakura, dans la petite papeterie que lui a léguée sa grand-mère. Le moment est venu pour elle de faire ses premiers pas comme écrivain public, car cette grand-mère, une femme exigeante et sévère, lui a enseigné l'art difficile d'écrire pour les autres.
Le choix des mots, mais aussi la calligraphie, le papier, l'encre, l'enveloppe, le timbre, tout est important dans une lettre. Hatoko répond aux souhaits même les plus surprenants de ceux qui viennent la voir : elle calligraphie des cartes de vœux, rédige un mot de condoléances pour le décès d'un singe, des lettres d'adieu aussi bien que d'amour. A toutes les exigences elle se plie avec bonheur, pour résoudre un conflit, apaiser un chagrin.
Et c'est ainsi que, grâce à son talent, la papeterie Tsubaki devient bientôt un lieu de partage avec les autres et le théâtre de réconciliations inattendues. 

 

                                               ******************************

-Je vais te confier quelque chose qui va t’aider, Poppo.
-Comment ça ? ai-je demandé.
-C’est la formule secrète du bonheur, que j’ai appliquée toute ma vie, a-t-elle dit en riant.
-Apprenez-la-moi !
-Eh bien, il faut se dire à l’intérieur : « Brille, brille. » Tu fermes les yeux et tu répètes « Brille, brille », c’est tout. Et alors, des étoiles se mettent à briller les unes après les autres dans les ténèbres qui t’habitent, et un beau ciel.

 

 Quand on y pense, on ne se voit pas en entier. On voit sans peine ses mains ou ses orteils, mais pour regarder son dos ou ses fesses, on a besoin d’un miroir. Les autres nous voient beaucoup mieux. Du coup, on a beau se visualiser de telle ou telle façon, les autres ont peut-être une autre vision de nous. 

 

 Plutôt que de chercher ce qu'on a perdu, mieux vaut prendre soin de ce qui nous reste. 

 

 Le timbre devra être humecté avec des larmes de chagrin pour une lettre triste, et avec des larmes de joie pour une lettre gaie. 

 

 La mer est tellement puissante que la côtoyer suffit à vous fatiguer. 

 

 Les cerisiers n'allaient pas tarder à fleurir. Le ciel avait un sourire rose tendre. 

 

 Il y a des lettres qu’on mûrit, brouillon après brouillon, et il y en a d’autres qui surgissent comme ça, d’un seul jet.

 

 Mange amer au printemps, vinaigre l'été, piquant l'automne et gras l'hiver.

 

 Si possible, j’aimerais moi aussi gagner le paradis ensevelie dans les lettres de quelqu’un qui m’aimait.

 

 Elle était sublime. Elle était l’incarnation personnifiée de cette vieille expression qui dit qu’une femme debout a la grâce d’une pivoine de Chine, celle de la pivoine arbustive quand elle est assise, et celle du lis quand elle se met en mouvement.

 

 - Quelle est votre saison préférée, Madame Barbara ? ai-je demandé sans quitter la mer des yeux.

- Toutes, a-t-elle répliqué du tac au tac. Au printemps, les cerisiers sont beaux et en été, on peut se baigner. A l'automne, on mange plein de bonnes choses, et l'hiver, le calme règne et les étoiles sont magnifiques. Moi, je suis une gourmande incapable de choisir. Alors printemps, été, automne et hiver, j'aime toutes les saisons. 



Merci Danielle pour ce cadeau magnifique ... 

 Pour Anne-Marie bien sûr 

 

jeudi 2 février 2023

ALISA MASLOVA ... J'AIME TELLEMENT

 

J'avais fait un premier article sur elle en janvier 2021 ICI

Depuis je suis quotidiennement  son travail sur Facebook et Alisa a accepté de m'envoyer un texte sur elle . Le voici aujourd'hui sur les Grigris !



























 

Je m'appelle Alisa Maslova. Je suis né en 1991 à Votkinsk, non loin d'Izhevsk. J'ai passé toute mon enfance et ma jeunesse dans cette ville tranquille et accueillante que j'aime beaucoup. Ma vie et ma formation d'artiste ont commencé ici. Je passais les étés au chalet avec mes parents, et c'est là que mon amour de la nature et mon observation de mon environnement ont commencé. J'ai adoré dessiner notre potager, les fleurs que nous avions, tant de couleurs et de variétés différentes, ma mère et mon père au travail dans le jardin : cueillir des baies, couper du bois, arroser les parterres avec des tuyaux d'arrosage par une journée chaude, étendre le linge sur des cordes. J'aimais particulièrement regarder les cottages voisins, tordus par le temps et peints en blanc et gris-bleu, blanchis par le soleil. Le soir, quand nous rentrions de la datcha, j'aimais regarder par la fenêtre les couchers de soleil et les gens qui passaient. Tous ces motifs et sujets étaient et sont encore présents dans mes œuvres à ce jour.
Après avoir obtenu mon diplôme universitaire à Ijevsk en 2016, je suis allée vivre à Saint-Pétersbourg et, vivant dans cette belle ville, je me souviens encore avec chaleur et amour de ma modeste et chère ville de Votkinsk. Et quand l'été arrive, je vais dans mon pays natal et je passe du temps à dessiner dans la maison de campagne et alors je me sens comme une petite fille de mon enfance qui aime à nouveau le silence et la vie à la campagne.


ALISA ET LES GRIGRIS DE SOPHIE

(cliquer)


mercredi 1 février 2023

MES OMBRES ET VOS OMBRES ...

Depuis toujours j'aime les photos de mon ombre, de nos ombres. L’exposition VIVIAN MAIER à Pont Aven m'a donné une idée !


 


Vivian Maier










Ma famille, mes amis et moi ....


J'ai lancé un appel Facebook et VOS OMBRES sont arrivées ...



Tatiana Benoist


Simon Pausanias 



Nathalie Lenne-Civard 


Jean-Paul Maillu


Danielle Dénouette 


 

Claude-Alain Siegler



Jean Deulceux 



Hélène Vatin

 
 *** Un partage de Artyculteur Rousselle Simon Sam 

Dans l'ombre court métrage de mon ami Mathieu Laurent  monté avec plein d extraits de films avec des ombres...

LE FILM ICI



N'hésitez pas à m'envoyer vos photos via Messenger ou sur lesgrigrisdesophie@gmail.com