Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

dimanche 19 septembre 2021

MARCOLEPTIQUE REALISE AUSSI DES LIVRES D'ART

 

Lors de la journée d'inauguration du parcours Landes'Art à Notre Dame des Landes,  MARCOLEPTIQUE m'a fait un magnifique cadeau en me faisant découvrir un de ses petits livres d'art.

Une petite merveille dont voici aujourd'hui un aperçu !


"Les Olibirius sont de drôles de personnages issus de la rencontre entre des livres anciens et des encres répandues sur leurs pages. Ces petits ouvrages, accompagnant partout Marcoleptique, dans les transports, les hôtels, les lieux d'expositions, sont vite devenus l'espace refuge où l'artiste laissait aller son imagination au fil des pages et du hasard du dialogue des matières."

 

 




































BIOGRAPHIE

L’histoire commence par une rencontre avec une professeur d’arts plastiques au collège fin des années 80. Élève dissipé, perdu dans l’institution scolaire, Marcoleptique se passionne pour cet enseignement et découvre alors une fenêtre, une issue. Il se lance dans des études d’infographie, se spécialise dans la typographie et le graphisme où il acquiert une technicité et une maîtrise du dessin. Avec les premiers cours d'Histoire de l'art il découvre certains grands noms Bosh, Archimboldo, Escher, Soutine, Ernst, Bacon... et entame un chemin inspiré par les surréalistes. Talent et sensibilité ne tardent pas à s’exprimer : aquarelle, sculpture et peinture sont autant de supports qui permettent à cet artiste de composer des œuvres percutantes, fortes des messages satiriques qui mettent en joue les incohérences de notre société. Une bonne dose de cynisme, des mises en scène sarcastiques, des couleurs vives donnent à ses tableaux une dimension fantasmatique. Marcoleptique se distingue par une perception incisive du monde extérieur que sert sa peinture avec efficacité. Après avoir vécu et exposé sur Paris, dans des lieux atypiques, c’est dans le sud-est de la France qu'il a présenté au public pour la première fois la série iconique sur les animaux avant d’être repéré par un des organisateurs du Sm'art (festival d’art contemporain d'Aix-en-Provence) où il a exposé en 2017. En 2018, il quitte les toiles pour travailler sur des supports anciens (livres, puis cartes, planches d'anatomies, partitions...) à travers ses différentes séries présentes sur ce site. Depuis 2019 Marcoleptique se dédie au travail artistique à plein temps, et participe à de nombreuses expositions partout en France.

 

 

 SUR FACEBOOK

 LE SITE DE MARCOLEPTIQUE

 (cliquer)

 

samedi 18 septembre 2021

OCHO ... MOI J'AIME

  

Superbe découverte facebookienne ...

 


























OCHO, c'est d'abord un pseudonyme qui m'est venu une nuit d'insomnie. Ce nom d'emprunt fait référence au symbole d'éternité, de connexion entre toute chose, de cycle de renaissance.

Chacune de mes peintures est une confrontation, une dualité entre couleur et noirceur, entre lumière et ombre. On y trouve aussi des silences, des angoisses, des violences, qui sont autant d’interrogations sur moi-même que sur le monde. Mes peintures délivrent des messages, un langage souvent codé, lointain, qui m'échappe, comme un va-et-vient constant, entre le passé et le présent, le conscient et l'inconscient, entre visible et invisible.

La peinture existe pour recoller les morceaux, fixer une mémoire défectueuse, lui donner vie pour finalement s’en libérer. Elle rétablit l'ordre dans le chaos. 


SUR LE BLOG DE VENTES

SUR FACEBOOK

 (cliquer)