Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

mardi 14 juillet 2020

ALAIN LACOSTE "BRICOLEUR DE POÉSIE" AU MUSÉE DE LA CRÉATION FRANCHE A BÈGLES


Voici aujourd'hui sur les Grigris une exposition que je n'ai pas eu le bonheur de voir.
Heureusement Michel Leroux a été mes yeux à Bègles cette année avec des photos et un texte qui, je l'espère; vous donneront l'envie de bouger et de découvrir ce " Bricoleur de poésie".









«  ALAIN LACOSTE : Bricoleur de poésie »  

Depuis le 26 juin, et jusqu’au 6 septembre, le Musée de la Création Franche à Bègles (33) présente une importante exposition rétrospective de l’œuvre d’Alain Lacoste.
Son travail fût montré dans ce lieu dédié à l’Art Brut et ses apparentés dès 1989. Trente ans plus tard, six salles lui sont consacrées, regroupant plus de 250 œuvres.

Si, quand j’étais enfant, je marchais incliné, c’était déjà pour voir les déchets sous mes pieds ; dans le ciel, il n’y a que les signes des dieux.
(Les déchets vont être ses supports, pendant ses 40 ans de création)

Loin de l’an 1 de La Frénouse , j’ai connu Tatin en gants blancs et en sabots du soir.
(Sa rencontre avec l’artiste Robert Tatin, en 1980, sera déterminante dans son parcours artistique)

La folie s’est logée dans le compartiment bricolage de mon cerveau. Et delà, elle a squatté le reste.
J’assemble avec ardeur, mais pour mettre la couleur, je tourne autour des pots.

Ai-je encore assez de colère pour me remettre à peindre ?
J’ai tout dit !
(Suite à des problèmes de santé, en 2011, il cesse de créer)

Toute une vie de gribouillis, et que de nuits en charabias.
Mon peuple d’images n’a  jamais trouvé sa terre promise
Prenez une peau de chagrin pour essuyer mes oeuvres
(Avis aux amateurs ! Ses œuvres exposées sont en attente d’adoption …)

Propos d’Alain Lacoste rassemblés et annotés par Michel Leroux



Exposition ouverte tous les jours de 15h à 19h, sauf jours féries (ex. 14 juillet, 15 août).
Entrée libre.
Un catalogue accompagne cette exposition (5 euros).
Contact Musée : 05 56 85 81 73


ALAIN LACOSTE ET LES GRIGRIS DE SOPHIE

LE LIEN VERS JEANINE RIVAIS
 
(cliquer sur les liens)




lundi 13 juillet 2020

CONFINEMENT # 12 ...DECONFINEMENT # 9

Quatre mois se sont écoulés....

17 mars ... 17 juillet 2020

Qu'ils évoquent l'odieux virus, leur façon de l'anéantir, l'enfermement, les masques ... voici aujourd'hui sur les Grigris le nouveau  post sur le (dé)confinement...

Je vais donc continuer à partager encore un peu vos créations car elles auront été importantes pour moi !

" L'essence même de l'art est de savoir faire naître des images d'espérance."


 



 ANDRÉ ROBILLARD



PIERRE ALBASSER 
 


 CATHERINE VIGIER



 CHARLEM CESTMIDA



 PARTAGE PAR EL PAPOU


 EMILY BEER




 JEAN-PIERRE FAURIE





 ISABELE PULBY 




 ODY SABAN




 L'AMABIE DE LOUISON VATIN AU JARDIN D'HELENE






 LES DERNIERS TRAVAUX DE JEAN BIGOT






 LE CONFINEMENT DE MON VIVI FORTIN 









 LE CONFINEMENT ET LES GRIGRIS 

(cliquer)



dimanche 12 juillet 2020

GEOLAGENS DE OLIVEIRA ... MOI J'AIME


Voici aujourd'hui sur les Grigris un artiste que je suis avec joie depuis très longtemps !

La vie réserve parfois d'étonnantes surprises, j 'avais en effet programmé ce post pour le 12 juillet et suite à un partage d’œuvre sur Facebook ma très chère Tania de Maya Pedrosa rencontrée à Gisors et avec laquelle je suis restée en contact m'écrit et me traduit les remerciements de GEOLAGENS qui est un de ses amis.
Bref de fil en aiguille me voici avec un texte sur GEO en portugais du Brésil que Soline Garry (connu grâce au partage amabiesque) a accepté de me traduire.









 




























Nom : GEOLAGENS DE OLIVEIRA. 
Nom artistique : GEO. 
Originaire de : São Mamede Sertão da Paraíba Nordeste du Brésil 
Année de naissance : 1958 

"Je suis le travail de GEO, artiste amoureux de l'esprit créatif des gens du Nordeste, depuis les années 80. Il est lui-même le fruit de cette terre. GEO est le narrateur des couleurs de notre Terre, son art est comme une chorégraphie de femmes illuminées, vêtues de leurs beaux habits brodés (quand ses pinceaux se transforment en aiguilles). L'art de GEO a déjà traversé moultes aventures et présentés de nombreux récits issus de son imaginaire. Curieux de diverses techniques (céramique, azulejos, tissus brodés et aujourd’hui peintures sur toile) qu’il apprend en tant qu’artiste autodidacte, il est devenu aujourd'hui un artiste d'une grande habileté et d'une maîtrise totale » 
Flávio Tavares, Artiste plasticien et membre de l'Académie des Lettres du Paraibana .

 
« GEO est l'une des révélations de la peinture naïve de Paraibana. Sa foisonnante production artistique aborde les techniques de la broderie et de la peinture dans l'imagerie populaire. Ses personnages sont issus de la tradition de la gravure sur bois et des représentations de poupées de tissu, appelées sorcières, mais il réinvente leur forme comme leur contenu. Ce sont des femmes d’aujourd’hui exerçant des métiers traditionnels, tels que brodeuses, couturières, médecins, sages-femmes ou trapézistes. Toutes recouvertes de tissus imprimés de figures d'oiseaux, si courants dans l'arrière-pays de Paraiba » 
 Robson Xavier, Prof. du département des arts de l’UFPB

GEO (brodeur) 
GEO, artiste originaire de Paraiba, est un excellent artisan dans l'art de raconter des histoires. Il fait taire sa voix pour écrire, avec une aiguille, les points d'un livre, une poétique des rêves. Des récits de fragments de sa mémoire affective, d'un monde rural et magique des régions intérieures du Brésil. L'aiguille devient alors un crayon qui expose une histoire racontée entre silences et chuchotements. Peu à peu, ses points de suture révèlent des scènes enchantées entre les lignes de la vie. Ce sont ses souvenirs qui germent à fleur de tissu, devenant ainsi la vie, une vie de rêves et de joie. 
GEO suit la tradition de la mémoire des familles d'autrefois, où sa mère, ses tantes et sa grand-mère maternelle ont appris à raconter des histoires à travers la broderie. La poésie de ses broderies s'entremêle entre les points, formant les images d'une esthétique perpétrée d'angoisse, de mal du pays : d'amours, de personnes, d'absences de son monde magique d'enfant. Sa broderie est une suite d'histoires racontées / vécues en strophes dans une structure mouvante, toujours en développement et en mutation. Sa broderie est douce, c'est le rêve, c'est la vie. La vraie vie ». 
 Beliza Aurea Profa. du département linguistique de l'UFPB. (In memoriam).


RETROUVEZ L'ARTISTE SUR FACEBOOK 

(cliquer)


MERCI Tania de Maya Pedrosa et Soline Garry