Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

lundi 18 mars 2019

JOSÉ GIRALT : QUELQUES TABLEAUX SUR LA FAÇADE DE LA MAISON

Quand il lui reste de la peinture de ses sculptures, il peint de petits carreaux et des bas-reliefs : un autoportrait, des natures mortes, d'abord de plantes en pots puis, à partir de 2011, des paysages locaux, des scènes bibliques, des portraits d'artistes et des reproductions d’œuvres célèbres.
















 
















JOSÉ GIRALT SUR SPACES

CHEZ HENK VAN ES 

UNE VIDÉO

(cliquer)

José Giralt
Can Segal
Carrer Muralla 10
Llers, Girona, Catalunya, Spain


Visible de la route 


dimanche 17 mars 2019

LES SCULPTURES DE JOSE GIRALT


"Les jours passent et je ne m'en rends même pas compte"






















JOSÉ GIRALT SUR SPACES

CHEZ HENK VAN ES 

UNE VIDÉO

(cliquer)

José Giralt
Can Segal
Carrer Muralla 10
Llers, Girona, Catalunya, Spain



Visible de la route 

samedi 16 mars 2019

JOSÉ GIRALT : ART BRUT A LLERS EN ESPAGNE
























 








Isabelle Pulby a traduit le texte de Jo Farb Hernandez pour les Grigris :

José Giralt est né à Llers, au nord-est de la Catalogne à environ 20 km de la frontière française.
Son père possédait plusieurs hectares d'oliviers et employait 6 hommes et 2 femmes pour leur récolte. Mais le village de Llers souffrit terriblement durant la guerre civile espagnole, avec des bombes qui détruisirent la majeure partie des maisons, dont celle où était né Giralt.
Son père racheta une autre maison non loin de là, dans laquelle Giralt vit actuellement. Après des études d'art à Olot, ville proche de Llers, Giralt se rendit compte qu'il ne pouvait pas gagner sa vie dans la région. A 21 ans, après s'être marié, il partit avec sa femme en France où il commença à travailler en tant que carreleur, ce qui lui permit d'éviter les terribles années d'après-guerre que subit l'Espagne.
Il prit sa retraite après 40 ans de travail comme carreleur et se mit alors à revenir dans son village natal l'été. Il resta actif, peignant de petits cadres et ajoutant des carreaux et des tuiles décoratives sur la façade et des décorations de pierre à sa maison de Llers.
Ensuite en 2006, à l'âge de 80 ans il se mit à orner l'extérieur de sa maison de famille. Les œuvres dont il commença à orner les surfaces extérieures de sa maison sont très différentes de ses premières sculptures, qui étaient principalement de petites gravures sacrées ou des scènes historiques dans la tradition académique. Ses plus grandes œuvres sont plus stylisées, avec moins de détails, et la plupart sont faites en 3 dimensions : des images colorées de la vie quotidienne (oiseaux locaux et autres animaux), historique (guerriers médiévaux, artistes espagnols) et légendaire (dragons, sorcières, et même Robin des bois).
Il prépare ses sculptures par des dessins à l'encre très détaillés, incluant même les mesures. Ensuite il les reproduit en taille réelle en utilisant des feutres et des marqueurs sur des cartons recyclés dépliés. La construction des œuvres se fait directement sur place pour les bas-reliefs, ou sur la terrasse en plein air sur le côté de sa maison, pour les œuvres qui devront être mises en place ensuite.
Giralt forme la silhouette qui servira d'infrastructure à la figure à l'aide de fers à béton de 7 ou 8 mm de diamètre. Après avoir expérimenté divers matériaux, il s'est décidé à placer des morceaux ou des feuilles de polystyrène à l'intérieur de cette structure pour former le volume autour duquel il modèle le grillage métallique, qu'il recouvre ensuite de couches de béton. Il travaille le treillis métallique avec beaucoup de soin et peut commencer à ajouter le béton avant d'avoir fini ce travail. En travaillant ainsi par étapes, il fournit une base stable sur laquelle il peut construire la suite. Ses premières pièces furent faites d'un mélange de poussière de marbre et de béton mais il décida rapidement d'utiliser du béton pré-préparé, qui est plus facile à travailler et coute moins cher.
Après séchage des couches de béton qui constituent la forme définitive, il ajoute une couche de finition de cemento colla (béton avec une base de colle) qui est une excellente sous-couche pour la peinture. C'est lui, ou l'un de ses fils qui est peintre en lettres, qui va peindre les œuvres en utilisant une peinture dont la couleur est garantie 10 ans en extérieur sans passer au soleil ou à la pluie. Pour finir, il loue les services d'un voisin avec sa grue qui monter les œuvres à leur place : certaines des sculptures sont très lourdes et toutes doivent être placées trop haut pour que même une équipe d'hommes puisse les porter sans équipement spécial. Il estime que Robin des bois par exemple pèse entre 150 et 200 kg.
Giralt peut faire 4 ou 5 pièces majeures chaque été à Llers, en travaillant le matin et le soir quand le soleil est moins chaud. Il utilise des outils simples : truelles, brosses, grattoirs et de petites bassines de plastique pour préparer de petites fournées de béton. Il regrette de ne pas pouvoir travailler toute la journée, mais c'est impossible non seulement à cause de la fatigue de travailler en pleine chaleur, mais aussi parce que le béton sècherait trop vite et craquerait. Quand il lui reste de la peinture de ses sculptures, il peint de petits carreaux et des bas-reliefs : un autoportrait, des natures mortes, d'abord de plantes en pots puis, à partir de 2011, des paysages locaux, des scènes bibliques, des portraits d'artistes et des reproductions d’œuvres célèbres. Il travaille vite et intensément chaque jour, aussi longtemps qu'il le peut : "Les jours passent et je ne m'en rends même pas compte", dit-il, prenant grand plaisir dans le travail qu'il fait. Il est de retour dans son foyer natal, parle à nouveau sa langue maternelle, créant des œuvres d'art qui expriment son plaisir dans son environnement, son histoire et sa terre d'origine.

JOSÉ GIRALT SUR SPACES

CHEZ HENK VAN ES 

UNE VIDÉO

(cliquer)

José Giralt
Can Segal
Carrer Muralla 10
Llers, Girona, Catalunya, Spain


Visible de la route 

Un grand merci Jo pour cette exceptionnelle visite ...