Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

vendredi 22 mai 2015

LE JARDIN DE PIERRE DE RENE RAOULT ... ET LES CABANES DE BOIS DU JARDIN DE PIERRE

 Tous les lieux singuliers ne disparaissent pas, il arrive que de surprenantes solutions soient trouvées .
Il en est ainsi pour LE JARDIN DE PIERRE DE RENÉ RAOULT .

Un jour RENÉ RAOULT a choisi de quitter Pléhedel, Karine et  Thierry RAFFIN ont eux choisi de quitter leur ancienne vie et de venir s'installer au Jardin de Pierre pour proposer ... un hébergement insolite : des cabanes en bois ! 
Le site est parfaitement entretenu et la promenade dans le parc réjouissante !

"  C'est en Bretagne que René Raoult, inspiré du ciel et de la terre, a fondé sa maison spirituelle : un temple totémique à ciel ouvert, constitué de 19 statues géantes en bois, disposées en arc de cercle. Les statues, dédiées à l'intelligence universelle, sont majestueuses.
Ce grand temple évoque à la fois les structures rituelles des Indiens d'Amérique du Nord et les créatures fantasmagoriques de Suzanne Wenger au Nigéria.
L'inspiration de René Raoult évoque à la fois les mystérieux constructeurs et les sculpteurs bretons anonymes de l'art roman."


















LE SITE DES CABANES DU JARDIN DE PIERRE

" Un cadre unique et enchanteur vous attend en Bretagne entre terre et mer, sur la côte du Goëlo près de Paimpol. Bercé par une nature accueillante, notre parc se veut chaleureux, original et mystérieux grâce aux nombreuses œuvres d’art qui jalonnent votre promenade.
 La complémentarité indissociable d’un hébergement atypique et d’un parc superbe où la végétation se mêle aux nombreuses œuvres d’art de bois et de pierre.

Nos cabanes se fondent délicieusement dans la nature et vous attendent pour un moment incomparable.
Au détour d’un buisson, les fleurs… Derrière d’immenses feuilles de Gunnera Manicata (rhubarbe géante du Brésil), un joli cours d’eau…
Vous apprécierez la richesse et la diversité des nombreuses variétés d’arbres : noisetiers, chênes, eucalyptus, bouleaux, hêtres, noyers, millepertuis, hibiscus, bruyères, ifs, houx, buis, chèvrefeuilles, rosiers...

Dans nos branches, le chant des oiseaux, le cri des chouettes ou le léger piétinement des écureuils….


Le calme et la sérénité vous envahiront après une promenade dans cet espace si particulier et rassurant !
Nos cabanes sont construites dans le plus grand respect de la nature et des arbres, sans aucun clou ni vis, à 6 et 7 mètres du sol, en toute sécurité pour les petits comme les grands."

Karine et  Thierry RAFFIN 
 Les cabanes du Jardin de pierre 
 181, route de Plouha 
 22290 PLEHEDEL 
 Tél: 02.96.22.62.54 
 Port: 07.70.70.70.05 

Si vous utilisez un GPS pour venir nous voir, enregistrez en coordonnées : le lieu-dit "Saint Michel - 22290 PLEHEDEL", vous arriverez ainsi à 100 mètres avant le domaine du Jardin de pierre. N’utilisez pas l’adresse : "181, route de Plouha" car aucun GPS ne connaît cette route départementale (D21).



RENÉ RAOULT ET LES GRIGRIS DE SOPHIE

(cliquer sur le lien)




jeudi 21 mai 2015

RAYMOND HUMBERT AU MUSEE DES ARTS POPULAIRES DE LADUZ

" Créateur du Musée des Arts Populaires de Laduz en Bourgogne, Raymond Humbert était avant tout un peintre passionné et talentueux.
L’Oeuvre de Raymond Humbert, au graphisme vigoureux est importante et très personnelle.
Puisant son inspiration dans son jardin de Laduz ou l’été sur la côte rocheuse de Porspoder en Bretagne, il peignait au sol, en grand format, d’un geste large et rapide." 

” … Sa peinture : des paysages… beaucoup de paysages, peints dans son jardin de Laduz, en très grands formats, à même le sol. Il a le geste large et rapide ; les couleurs éclatantes remplacent le sombre du début. Raymond fait partie des arbres, des herbes qu’il connaît si bien… D’autres qu’il réalise au bord de la mer, des peintures du flux et du reflux, des vagues déferlantes, creusant de vastes abîmes…
 Jacqueline Humbert, 1994.


« Raymond Humbert faisait corps avec la nature, non dans le but de la représenter mais de la ressentir au gré des saisons. Laduz dans sa vitalité organique, dans sa sève…» 
Philippe Chabert

« On peut peindre encore des paysages. On peut encore restituer l’émotion que procurent les feuilles frissonnant dans le souffle du vent. On peut encore désirer, avec simplement du papier, des pigments et de la colle, partager avec d’autres ces instants poétiques que la nature nous offre. On peut encore, avec un peu de modestie, comme Raymond Humbert le fit, porter sur le monde un regard sensible. On peut encore. »
Olivier Cena








Dessiner, peindre, collectionner, pour Raymond Humbert c'était une respiration nécessaire
" Dessiner, peindre, collectionner, Raymond Humbert en éprouve très tôt la nécessité. Il quitte sa Lorraine natale pour Paris. Il entre aux Arts Décoratifs puis aux Beaux-Arts. En 1958, il obtient le Premier Grand Prix de Rome mais ce n’est pas dans ses premières œuvres qu’il faut chercher le véritable Raymond Humbert. À Laduz, dans l’Yonne, il s’installe définitivement avec sa famille en 1969 et fait des séjours réguliers sur la côte rocheuse de Porspoder, la nature devient son sujet de prédilection. Depuis cette période jusqu’en 1990, ll pratique son art quasiment dans l’anonymat.
Sa peinture, c’était une respiration nécessaire, parmi le jardin de Laduz ou sur les grèves ventées de Porspoder. Raymond Humbert a progressivement renoncé à “l’intimité“ de ses premiers ateliers où il usait d’une palette nuancée qui permet d’évoquer Vuillard, Bonnard ... Braque, pour faire corps avec la nature, non dans le but de la représenter mais de la ressentir, au gré des saisons, mêlant graphisme vigoureux et éclatement coloré.
Raymond Humbert avait aussi le culte de l’objet. Sa présence lui était nécessaire. Il en cherchait l’origine et de ce fait, il s’intéressait à l’histoire des hommes. “Le collectionneur“ insatiable n’avait de cesse de créer son musée, celui des Arts Populaires de Laduz.
Le collectionneur aimait l’accumulation, le peintre la privilégia, avec le souci, peut-être, de vouloir tout dire, tant qu’il était encore temps, de couvrir et de remplir de grands formats, d’une écriture quasi médiumnique - Laduz, dans sa vitalité organique, dans sa sève - Porspoder, nature marine changeante puis soumise, par le jeu des blancs et des noirs, à une stricte stylisation. Dans les dernières œuvres de sa vie, il reviendra aux natures mortes aux thèmes répétitifs et obsessionnels. Une quête de l’insolite qu’il captait dans ces terrines à lièvres en terre vernissée - gisants ou sarcophages, autant d’interrogations sur l’apparence et le contenu - jusqu’à ces vanités, pour ne pas dire des ossuaires - œuvres de méditation."



LE SITE DE RAYMOND HUMBERT

LE LIEN VERS UN LIVRE SUR RAYMOND HUMBERT

(cliquer sur les liens)

mercredi 20 mai 2015

LE MUSEE DES ARTS POPULAIRES DE LADUZ : QUELQUES DETAILS


" Le Musée de Laduz est l’œuvre de deux artistes, Jacqueline et Raymond Humbert. Les collections présentées sont le fruit de trente années de passion consacrées à rechercher, sauvegarder et étudier l’artisanat populaire ainsi que la quête d’objets uniques et insolites" .

* Une collection unique de 100.000 objets. Une partie du musée présente la sculpture dans la vie quotidienne et parcourt la diversité des créations : œuvres symboliques, poétiques, de patience : cannes de bergers, épis de faîtage, crucifixion, objets insolites…

* En bois, en métal, en carton bouilli toutes une collection de jouets magnifiques ( Jouets à un sou et créations familiales: pièces uniques faites avec des éléments provenant de l’environnement immédiat.
Jouets de participation: jeux de quilles, de passe-boules, de balles…)

* Une collection unique de maquettes de bateaux, d’ex-voto, d’objets souvenirs, de documents, la vie quotidienne du peuple de la mer, et celle de la marine fluviale

* Une collection d’objets et de documents, la vie quotidienne dans les campagnes françaises du XIXème au début du XXème siècle à travers les grands événements : de la naissance à la mort…

 Et bien d'autres choses encore ....

TOUT EST TRÉSOR DANS CE MUSÉE, OBJETS UNIQUES ET PRÉCIEUX, OBJETS SUPERBES DANS LEUR SIMPLICITÉ ...





"À quoi sert un Musée d’Art Populaire si la réflexion sur le passé, sur la diversité, n’est pas une ouverture sur le présent et sur l’avenir ? "
 Raymond Humbert





"Pour moi la création est partout, dans l’art comme dans l’artisanat car l’art et la vie quotidienne n’ont fait qu’un pendant des siècles."  
 Raymond Humbert






Une banniere-boutons-oiseaux




Bas-relief en béton gravé et peint réalisé par Monsieur Brandt .
Ancien marin pêcheur à Dunkerque puis maçon à Germigny (Yonne)
Il a représenté son bateau le " Jean-Paul" rentrant au port de Dunkerque .







" La connaissance du passé n’a de sens que si elle permet à un véritable savoir de se perpétuer."
 Raymond Humbert




"L’Oeuvre d’émotion, la pièce unique ne se définit pas par la prouesse technique de réalisation ni par le temps passé, mais par un sentiment qui s’en dégage, le choc que l’on reçoit, son etrangeté, son inattendu. Ces œuvres dérangent le déroulement de la classification. Elles sont devenues rares. L’intérêt de l’inattendu, la beauté de la forme et de sa situation, peuvent donner à l’objet utilitaire, l’image prioritaire d’être une sculpture. La qualité de la matière en renforce le sens” Raymond Humbert 1988




LE SITE DU MUSÉE

UNE VIDÉO POUR DONNER ENVIE

Musée des Arts Populaires
22 Rue du Monceau
89110 Laduz




mardi 19 mai 2015

LE MUSEE DES ARTS POPULAIRES DE LADUZ

Coup de cœur pour LE MUSÉE DES ARTS POPULAIRES DE  LADUZ !
Une éblouissante collection, une mise en valeur parfaite et la  belle histoire d'un couple puis d'une famille !

Un des plus charmants musées qui soit ! 








"Je me suis baissé pour ramasser des choses qui étaient par terre et sur lesquelles on allait marcher avec indifférence" .
Raymond Humbert
























" Le Musée des Arts Populaires de Laduz est l’œuvre de toute une vie, de toute une famille : la Famille Humbert.
C’est en 1962 que Raymond et Jacqueline Humbert viennent vivre à la campagne…
Artistes et collectionneurs passionnés, ils accumulent une multitude d’objets d’art populaire, d’œuvres, d’outils, de documents, véritables coups de cœur pour des choses simples et belles.
Un jour de printemps 1977, Raymond Humbert déclare à ses trois enfants:
"Je fais un musée et vous allez m’aider. Pas n’importe quel musée! J’ai horreur des musées passéistes"
Comme le souhaitait Raymond Humbert, le musée de Laduz est devenu un espace de mémoire, de préservation et de transmission d’un patrimoine rural souvent méconnu. Retrouvez vos racines! Une aventure comme celle du Musée des Arts Populaires de Laduz en Bourgogne mérite d’être poursuivie. Elle est constituée une formidable collection de 100.000 objets, véritables trésors sur le Patrimoine Rural, sur les Métiers et la Vie Quotidienne.
Avec ses ateliers “jouets en bois”, le Musée de Laduz est un espace d’animation, de création, pour les enfants qui expriment toute leur imagination avec des matériaux de la nature.
Le musée un lieu agréable au cœur de la Bourgogne, la pause dans le grand jardin facilite le voyage dans le temps pour une réflexion sur le passé mais aussi sur l’avenir. Possibilité de se désaltérer sous les ombrages."


LE SITE DU MUSÉE

UNE VIDÉO POUR DONNER ENVIE

Musée des Arts Populaires
22 Rue du Monceau
89110 Laduz