Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

vendredi 27 mai 2016

LA FABRIC DE CHRISTIAN VOLTZ

Impossible hélas de vous en parler avant, de vous en parler à temps puisque nous avons découvert LA FABRIC de CHRISTIAN VOLTZ le dernier jour de l'exposition à la médiathèque de Douarnenez !
J'aimerais vous présenter aujourd'hui quelques photos de cet atelier magique !

« La Fabric est une sorte d'atelier, avec son établi encombré dʼécrous, de bout dʼficelles et de bricoles; dʼoù sortiraient des jouets revisités par un inventeur loufoque. Des petits soldats pas très disciplinés, un aspirateur-fusée, un squelette qui joue aux osselets, un garage moderne fait de bidons récupérés... Cʼest joyeux, cʼest rempli de poésie, il y en a dans tous les coins ! » 

















"Christian Voltz vit et travaille à Strasbourg (France) où il a suivi des études artistiques à l'Ecole Supérieure des Arts Décoratifs.

Il est auteur et illustrateur d'une quinzaine d'albums pour enfants. Ses illustrations faites de bric et de broc, de fil de fer et de bouts d'boulons, sont très identifiables et l'ont rapidement fait connaître des milieux spécialisés comme du grand public.

Il réalise également de nombreuses affiches pour des évènements culturels et collabore avec plusieurs magazines spécialisés en jeunesse. Par ailleurs, Christian Voltz travaille pour une TV allemande comme réalisateur de courts métrages d'animation.

Enfin, au travers de sculptures et gravures, ses recherches artistiques autour du personnage nous offrent des galeries de portraits très personnelles."



LE SITE DE L'ARTISTE

UN LIEN VERS SES LIVRES

(cliquer sur les liens)




jeudi 26 mai 2016

DANS LA CAVE D'ANDRE PUTANIER


Voilà une histoire comme je les aime, une découverte incroyable et fabuleuse.
Une histoire triste aussi comme celles des lieux qui disparaissent, comme tout ce qui est éphémère ..

Tout a commencé par une mise en ligne sur facebook de mon ami Laurent Danchin ...
La tristesse ensuite de ne pas pouvoir être sur Paris le vendredi 13 mai et enfin la joie de recevoir les photos d'un autre ami Bernard Coste !

Moi qui veux que ce blog soit partages j'ai le plaisir de vous présenter aujourd'hui
"LA CAVE D'ANDRE PUTANIER VUE PAR LAURENT DANCHIN ET BERNARD COSTE"
 


"LE CADEAU DU JOUR :
UNE INSTALLATION D’ART BRUT DANS LES SOUS-SOLS DE LA BNP, AVENUE KLEBER, A PARIS… UN MIRACLE DE LA SYLLOGOMANIE….

L’histoire est presque incroyable et semble spécialement inventée pour mon ami Bernard BELLUC, co-fondateur du MIAM d’Hervé DI ROSA à Sète.
M ANDRE PUTANIER était, de jour, le gardien de l’immeuble du 43/45 Avenue Kleber, 75016, à Paris, un immeuble haussmannien abritant des cabinets d’avocats, diverses sociétés et la BNP. La nuit, il accumulait dans les caves tout un trésor d’objets qui parlaient à son imagination et faisaient revivre la magie de son enfance. Après 26 ans de bons et loyaux services, aimé de tous, il doit prendre sa retraite et, pour le samedi 14 mai prochain, remettre les lieux en état et démanteler son installation poétique qui aura été son exutoire mental et le rêve inoffensif de toute sa vie.
Heureusement Jean-Guy YANG était là, avec sa caméra, et il a déjà filmé le pot d’adieu offert à cet employé exemplaire par tous les résidents. Un dernier tournage aura lieu, vendredi prochain, le 13 mai, veille de la disparition définitive de cette petite caverne d’Ali Baba. Je m’y rendrai moi-même et les personnes intéressées peuvent venir sur place entre 11h 30 et 16h pour assister aux derniers moments de ce qui restera dans les mémoires et les archives numériques comme un des plus surprenants exemples de la culture « underground ». A vos appareils photos et à vos caméras. A vendredi prochain.
Merci M. Jean-Guy YANG, et vive la Chine en France et à Paris."























 UNE VIDÉO INDISPENSABLE  ICI


Et de nouveau un message de Laurent et des photos de JEAN-PAUL VIDAL dans la série  "JUMEAUX D’ARTISTES".

ANDRÉ PUTANIER, DIT « DEDE », A CÔTE DE RAOUL, SON AMI ÉPOUVANTAIL, DANS LES SOUS-SOLS DE LA BNP DE L’AVENUE KLEBER, A PARIS, VENDREDI 13 MAI 2016.
LE DERNIER JOUR DE SON « MUSÉE » : 26 ANS D’ACCUMULATION DE SOUVENIRS ET D’OBJETS TROUVES SUR LES MURS DU DÉDALE DE CAVES DE CET IMMEUBLE BANCAIRE ET FINANCIER.
LE DÉMANTÈLEMENT COMMENÇAIT LE LENDEMAIN…

( cliquer sur les liens)

mardi 24 mai 2016

PATRICK NAVAÏ : CONFIDENCES ENCRÉES




J'ai entre les mains un très bel ouvrage !
J'ai entre les mains un livre où des poésies accompagnent de très poétiques dessins encrés
Un cadeau à se faire
Un cadeau à offrir !
Un petit bijou reliè à la main et recouvert de tissu wax par Carnets-livres . 






J'avais dit à mes proches
Serez-vous les uns contre les autres
Que chacun soit le coeur de l'autre
Le visage de l'autre
Les yeux de l'autre
Car en mer
Comme au ciel
Tout peut ariver





Dans un corps humain
Peut vivre une cité tout entière
Où passants déambulent
Épuisés d'avoir couru
Après tant de chimères
Enseignées dès l'enfance





Ah j'avais oublié
Que tous
Nous portons dans notre ventre
Un enfant, une lune
Une biche, un loup
Et cela depuis notre naissance




Vous avez suivi
D'un œil attentif
Cette déesse qui lève haut la main
Pour nous dire
De faire silence
A l'approche d'un banc de sirènes




Où sommes-nous donc
Les poissons sont pris de folie
Ils ont quitté leur élément naturel
Et errent au-dessus de nos têtes
Désemparés




J'ai tant touché les plantes que j'ai des
fougères dans les doigts
J'ai tant regardé l'aube que mes yeux sont
couleur de ciel brûlant
J'ai des cheveux d'algues solaires qui taquinent
L'écorce dure de ma peau
J'ai tant regardé les champs au loin
Que des épis de blé mûr
Sortent de ma bouche par ondes
successives
Le sable des rochers m'a aiguisé des dents d’ébène
Je ne sens plus mes pieds torrents de feu





Poissons
Attendez patiemment ma chair
Elle ne tardera pas
A venir roder
Autour de votre bouche

Mais sachez que vous n'aurez pas mon âme
Car l'azur
L'azur infini
Lui
A promis de s'en charger 






Voici, sur cet artiste,  un  texte d'Anne-Marie Dubois,  extrait du catalogue de l'exposition 
Les Bêtes :

" De mère bretonne et de père iranien, Patrick Navaï est né à Paris en 1955 . Il passe sa jeunesse à Sarcelles où il suit l'école de la rue et pratique assidûment l'école buissonnière durant laquelle il découvre à la Bibliothèque les poèmes notamment de Charles Dobzynski et de Lionel Ray . Malgré les conseils de discipline, les exclusions , les fugues il obtient son baccalauréat . Il voyage par la suite en Iran, en Turquie, en Grèce et au Maroc . Il travaille chez divers éditeurs et connait des périodes intenses d'écriture et de peinture . Fuyant le monde des galeries et des salons il devient par la suite instituteur . Émerveillé par Max Ernst et Jacques Prévert , il se livre à la pratique du collage et fait la rencontre de la fille d'André Breton. Il écrit également de nombreux articles sur Le Facteur Cheval, Gaston Bachelard.
Patrick Navaï est poète, collagiste, artiste peintre, mélomane, musicien, éditeur de la revue Migraphonies qui met " en lumière la contribution des apports étrangers à ce que nous appelons la culture française " . Ce n'est que récemment qu'il découve l'encre, dans les ateliers du Centre d’Étude et de l'Expression, ce qui lui permet de décliner tout un bestiaire fantastique. Le travail de l'encre fait maintenant totalement parti de sa vie comme une discipline bienfaisante
 quotidienne ."

LES ÉDITIONS CARNETS LIVRES

UN LIEN VERS PATRICK NAVAÏ

PATRICK NAVAÏ ET LES GRIGRIS DE SOPHIE

( cliquer)


Voici les adresses où on peut se procurer Confidences encrées :
 
Librairie Tropiques 63 rue Raymond Losserand 75 014 Paris
Tél : 01 43 22 75 95
 
Librairie de la Halle Saint-Pierre 2 rue Ronsard 75 018 Paris
Tél : 01 42 58 72 89
 
Librairie Equipages 61 rue rue de Bagnolet 75 020 Paris
tél : 01 43 73 75 98
 
Jusqu'au 10 juillet 2016 l'ouvrage peut être acheté au Musée Singer-Polignac