Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

samedi 18 juin 2011

SANCTUAIRE BOM JESUS A BRAGA AU PORTUGAL


 J'avais dans des livres sur le Portugal  découvert un monumental escalier, "un grimpe-vers-Dieu"  exubérant, un truc complètement fou de plus de 600 marches, un chef d'oeuvre baroque, "une rampe mystique" et nous avons fait un détour pour découvrir L'ESCALIER DU SANCTUAIRE BOM JESUS A BRAGA !
Nous avons eu raison !
C'est une visite indispensable et même si nous n'avons pas monté à genoux ce gigantesque escalier nous garderons de  cet "accordéon de granit " un souvenir  exceptionnel .














"A 5km à l'est de Braga, accroché à mi_pente sur un versant boisé du Monte Espinho tourné vers la ville, le sanctuaire de BOM JESUS DO MONTE est un véritable balcon suspendu au-dessus de la ville et un havre de verdure. C'est également un sanctuaire religieux, presque unique en son genre, pour la perfection et l'élégance de son escalier. Modèle du baroque portugais et symbole de la toute-puissance de l'église à Braga au XVIIIe s. , son édification fut décidée en 1723 par l'archevêque Rodrigo de Moura Teles, qui entreprit aussi de restaurer le sanctuaire existant. La construction qui s'étala sur presque un siècle est représentative de l'évolution du style baroque bracarense. L'église de style néoclassique , oeuvre de l'architecte Carlos Amarante, ne fut achevée qu'en 1811 .
En partant de l'escalier sous le portail d'entrée encadré par deux fontaines, le pèlerin grimpe à flanc de colline le long d'un sentier qui zigzague à travers la forêt .
Chaque virage est ponctué par des chapelles, abritant chacune une reconstitution très réaliste d'une scène de la Passion du Christ.
Chaque marche gravie symbolise un degré supplémentaire d'élévation spirituelle . Après s'être recueilli devant les quatorze stations qui forment ce chemin de croix , le pèlerin se trouve face à un impressionnant escalier . Celui ci est spectaculaire en raison  de ses murs blanchis à la chaux qui soulignent la progression des rampes de granit . La perspective offerte par cet éventail de granit, couronné tout en haut par l'église , est d'une symétrie parfaite .
L'Escadorio dos Cinco Sentidos (escalier des Cinq sens), à double rampe croisée,forme cinq paliers, tous agrémentés d'une fontaine murale, d'un pavement et latéralement de niches contenant des représentations grandeur nature de personnages de l'Ancien testament .
Les fontaines allégoriques , évoquant chacune des 5 sens, rappellent aux pèlerins les plaisirs terrestres. L'eau jaillit par tous les orifices possibles de personnages-robinets .
Au sommet, une terrasse ouvre sur l'Escadorio des Tres Vitudes (escalier des Trois Vertus).
Là changement de registre : on passe de la maîtrise du corps au salut de l'âme . Les fontaines symbolisent désormais la foi, la charité et l'espérance . La pénultième terrasse, dite "de la cascade" est marquée par la belle fontaine au Pélican, puis on arrive sur la terrasse proprement dite du sanctuaire du parc , église de style néoclassique plutôt ordinaire.
Fort du message symbolique , lavé de tous ses pêchés, purifié par cette véritable ascension divine , le pénitent est alors apte à pénétrer dans l'église et prêt à y faire des offrandes .
Autrefois , une balance servait à ce que chaque pénitent verse en cire l'équivalent de son poids .En montant sur la gauche de l'église, on emprunte des sentiers forestiers sillonnant à travers les pins et les eucalyptus . On parvient alors à un romantique petit lac ."




Nous avons dormi à l'Hôtel do Lago donnant directement sur le parc :


1 commentaire:

Pascale a dit…

Oh génial....la prochaine fois que je retourne au Portugal il faut que j'aille y faire un tour. Belles photos d’Apolline.