Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

mercredi 9 décembre 2015

IZABELLA ORTIZ : DENTELLIERE CHAMANIQUE ET HYPNOTIQUE

Voilà aujourd'hui sur les Grigris une superbe découverte Facebook :
IZABELLA ORTIZ .
Des œuvres mystiques, tribales, chamaniques, hypnotiques
Un fabuleux travail de dentellière que je suis avec fascination .




MES TISSAGES

"Ma peinture, métissée, est imprégnée par la triple culture (franco-colombienne par mon père et australienne par ma mère).

Ayant vécu, enfant, en Australie (2 ans) puis en Alaska (2 ans) - j'ai été traversée par les mythes, contes et légendes Inuits, aborigènes, amérindiens : j'en ai fait une sorte de «  melting-pot  » pour créer ma propre mythologie qui apparaît dans les figures de mes peintures et dessins automatiques.

Les infinies nervures, synapses, alvéoles, qu'on retrouve dans mes travaux font également écho à ma maladie des poumons, à la suite de laquelle je suis devenue peintre autodidacte, tardivement ; en 2009.

Je produis aussi bien des multitudes de points que de traits fins qui se superposent , s'enchevêtrent, s'entremêlent comme autant de radicelles, rhizomes, racines...Une façon symbolique, de transposer mon désir de racines, mon métissage...en des tissages."














"Un travail de dentellière, une précision d'orfèvre, des couleurs de gemmes serties de lumière... ... des orants implorent d'étranges dieux constellés... ... la parole surgit, la langue relie les êtres, tisse les mythes... ... L'humanité naissante est là, bruyante et chatoyante, dans la lumière de la Voie Lactée !"






" Par sa technique picturale en tous sens pointilleuse, Izabella Ortiz fait preuve d’une méticulosité, d’une obstination et d’une abnégation picturales sans égal. A tel point que ses tableaux sont paradoxalement tous uniques. Non par leurs sujets, leur technique, leurs couleurs, mais avant tout parce que, aucune des milliers de touches qui constellent les toiles ne se ressemblent. De sorte que la dissemblance infinitésimale de ces atomes chromatiques finit en retour par méduser ou hypnotiser le spectateur."










 Un travail de dentellière...

"Izabella tisse un réseau pictographique dense et complexe de silhouettes humanoïdes, de figures embryonnaires parfois géminées et constituées de milliers de points, de touches, de biffures faisant vibrer la surface de la toile.
Notre regard est happé dans ce dédale.
Digne successeur de l'architecte, elle tisse le fil d'Ariane à la manière de Pénélope non pas au sens d'inachevé mais au sens de perpétuelle métamorphose car lorsqu'une image émerge, elle semble se dissoudre instantanément pour donner naissance à une autre, passant du microcosme au macrocosme.

De sa frénésie picturale et pointilleuse depuis 2009, lignes et points forment des capillaires qui irriguent la surface du papier jusque dans sa fibre tout comme Izabella est imprégnée de ses cultures (de mère australienne et d'un père franco-colombien) et de ses expériences de vie en Australie et en Alaska."

Véronique Laloue


IZABELLA SUR ART MAJEUR

RETROUVEZ IZABELLA SUR FACEBOOK

(cliquer sur les liens)


1 commentaire:

bernard HUBAULT-JBH a dit…

Ce qui me parait très séducteur, c'est que, après un si long chemin de travail pour chaque image,un miracle se produise. Et ma curiosité se demande si ce miracle hypnotique est au rendez-vous au bout de chaque labeur d'écriture.