Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

jeudi 17 mai 2018

LE CIMETIERE CHRETIEN D'ESSAOUIRA















" Essaouira ne compte qu'un seul cimetière chrétien, créé vers 1745.
Il fut d'abord cimetière consulaire du fait de la présence de nombreux consulaire européens dans la ville: Alfred Payton consul britannique, Théodore-Ferdinand Brouer et PH Nüscke vice-consuls allemands, Gomez de Navarrete et Antonio Maria de Escobar vice-consuls d'Espagne, et Antonio Fierro y Cruz consul d'Espagne, avant d'être cédé à la ville d'Essaouira par la France.

On y trouve des chrétiens, autant catholiques que protestant, de diverses nationalités: française, portugaise, espagnole, italienne, allemande, danoise, grecque, etc...

Ce cimetière renferme la dépouille de deux grandes familles d'Essaouira: la famille Damonte dont la première dépouille remonte à 1883 et la dernière à 1932, et la famille Dahan située à droite en entrant dans le cimetière.

Plusieurs médecins sont enterrés dans ce cimetière: Charles Bouveret, créateur du premier hôpital d'Essaouira, Acrien Marcel Bouvet médecin français très connu et apprécié à Essaouira (décédé en 2012), ainsi qu'un chirurgien français de Marrakech: Jean-Pierre Valette ; ainsi que de nombreux artistes.

Les prêtres de la ville ont aussi leur dépouille dans ce cimetière.

On trouve un carré militaire, où il ne reste que 6 ou 7 dépouilles de soldats étrangers.

Au détour des allées, on y trouve une pierre tombale avec une inscription en hébreu. Il s'agit de la pierre tombale de M. Zerbib, d'origine juive. M. Zerbib s'est converti au christianisme et est devenu missionnaire à Essaouira."


LE LIEN


(cliquer sur le lien)


Aucun commentaire: