Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

mercredi 16 décembre 2009

LA MAISON AUX COQUILLAGES DE BODAN LITNIANSKI A VIRY NOUREUIL

C'est bizarre parfois comme les choses arrivent, comme les choses s'enchaînent .
Moi qui crois aux signes, j'ai retrouvé un peu par hasard mon prof d'allemand d'il y a bien longtemps, brillant prof devenu brillant photographe (impossible de faire une liste exhaustive de toutes les qualités de RAYMOND LOEWENTHAL )...
Nous sommes allés chez lui, Apolline et moi, regarder photos, albums et vidéos.
J'ai été totalement séduite par une superbe photo dans des tons de vieux rose représentant une accumulation d'objets (poupée, miroir...)
En la regardant j'ai aussitôt pensé à cet "esprit grigris" que je trouve parfois dans un tableau, un livre , un lieu ou un objet.

J'ai appris que cette photo avait été prise à la Maison des Coquillages à Viry Noureuil ..... et que Viry Noureuil n'était pas très loin de Reims et tout près de chez notre ami Gilles.

Bref dimanche nous sommes allés nous faire du bien et prendre des tonnes de photos de l'incroyable maison de BODAN LITNIANSKI .



LA MAISON AUX COQUILLAGES C'EST TOUT CE QUE J'AIME .....



de la folie douce et du bonheur à l'état pur !
"Art naïf, art brut ou indiscipliné, prescience d’architecture, peu importe" on ne peut s'empêcher d'imaginer la collecte des matériaux et cette vie passée à construire ".












"D’une portion de territoire très réduite – une banale parcelle de terrain –, son auteur a su faire un lieu de vie où cohabitent de façon compacte les activités humaines (avec les diverses annexes à la maison de départ), la production d’alimentation (avec un jardin potager) et l’assouvissement spirituel (le « beau » ou le supplément de sens)."






" De plus, les matériaux utilisés – réemploi des « déchets » de la société –en font un estomac labyrinthique : à la fois un recycleur de matière et un conservatoire de mémoire, celle des objets manufacturés dans la seconde moitié du XXème siècle."





"enfin, l’assemblage (technique) de ces objets et leur ensemblage (esthétique) chaotique, très étudiés et aboutis, conduisent à une structure tridimensionnelle telle que notre corps et notre esprit y cheminant sont continuellement titillés."





"la capacité de réemployer les objets obsolètes et la conscience de l’acte gratuit comme moyen d’élévation de l’esprit sont des qualités fondamentales de l’architecture du XXI ème siècle."






"Il s’agit d'une réalisation de longue haleine, construite par un seul homme et de façon autodidacte, à partir de matériaux gratuits et glanés dans son voisinage et conduisant à faire du beau dans on ne sait quel objectif, si ce n’est construire une " cathédrale " .
Le réalisateur est un exilé, un individu qui démontre que, même s’il est seul et venant d’ailleurs, il peut faire ici une grande chose, à partir des déchets de ceux d’ici ."



J'ai téléphoné au numéro inscrit sur le portail, eu son petit-fils au téléphone qui espère un achat et une exploitation du site .
Visiter l'extérieur est un bonheur en soi mais j'avoue que visiter l'intérieur de la maison ferait sans hésiter l'objet d'une seconde visite !





" Depuis cette semaine, la fameuse Maison aux coquillages est à vendre. Les héritiers de Bodan Litnianski souhaitent son ouverture au public.
Une pancarte « A vendre » sur la grille usée par le temps, en étonne plus d'un depuis quelques jours. Il faut dire que le panneau concerne celle que tout le monde appelle la « Maison aux coquillages ». Inhabitée depuis plusieurs années, elle fut pendant longtemps le repère de Bodan Litnianski. L'homme artiste en a fait une œuvre de ce que l'on appelle l'art brut.
Après son décès, son épouse en avait la garde mais cette dernière est décédée à son tour l'année dernière. C'est aux petits-enfants que la maison est revenue. Aujourd'hui, ils souhaitent la vendre… mais pas n'importe comment, et pas à n'importe qui. « Nous voulons que le site soit préservé, il n'est pas question de tout démolir. C'est la meilleure offre d'achat qui sera retenue », indique Benjamin Cossart, le petit-fils. Aucun prix n'a été fixé tant la Maison aux coquillages est atypique et relève plus d'une œuvre d'art que d'une simple maison d'habitation. Mais comment vendre un tel produit ? Pas question de passer par une agence immobilière classique d'autant que, de son vivant, Bodan Litnianski avait eu des propositions d'achat émanant du monde entier. « Nous sommes sûrs que cela peut se vendre, car ce site intéresse
beaucoup de gens. Je me souviens d'une visite de Chinois qui voulaient acheter l'endroit », ajoute Benjamin qui, avec sa sœur, a pris la décision de vendre malgré l'attachement qu'ils ont à l'endroit. Afin que ça ne tombe pas dans l'oubli, l'idéal serait de l'ouvrir au public avec les normes qui vont avec. En tout cas, investisseur public ou privé, avis aux amateurs."


...et ce courrier hier de RAYMOND LOEWENTHAL accompagné de cette photo, évoquant une nouvelle maison visitée dans les Charentes cette fois, celle de Favreau :









UN NOUVEAU BONHEUR A VENIR !


Les phrases entre chaque photo sont de Jean-Marc Huygen , pour lire son article et
pour en savoir plus sur la MAISON AUX COQUILLAGES :

1 commentaire:

Yohan a dit…

Bonjour Sophie

Je m'appelle Yohan Laffort et j'ai réalisé (ou co-réalisé) il y a quelques années 3 films documentaires autour de personnages liés à l'art brut que vous connaissez : Jean Smilowski, Arthur Vanabelle et Bodan Litnanski, qui était encore en vie.
Après bien des péripéties, ces films sortent enfin en DVD.
Si vous souhaitez me contacter : Yohan Laffort au 06 76 73 25 79 - laffort.yohan@neuf.fr
Au plaisir d'échanger avec vous !