Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

jeudi 9 septembre 2010

PRISONNIER AU BERCEAU DE CHRISTIAN BOBIN


" Le geai est un oiseau lourd, volontiers batailleur.

Dans les forêts on découvre parfois les vestiges de ses guerres : de longues plumes marron arrachées par touffes et, presque invisibles, de minuscules plumes striées de bleu : des éclats de verre du paradis, comme si quelqu'un avait lancé une pierre contre une vitre au fond des cieux.

Je ne comprends pas comment autant de grâce peut sortir de si rudes batailles.

La dureté de ce bleu m'éblouit comme une vérité éternelle".


Pour Anne M.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Sophie,
Comme cette dédicace me touche !
Et que cet auteur est habité par la grâce, effectivement !
Avez-vous lu son dernier, "Les Ruines du Ciel" ?

Voici de mon côté en retour un petit florilège de quelques unes des citations "bobinesques" qui m'ont le plus enchantée :

*Une bibliothèque de nuages.
*"J'entends les morts qui se rapprochent de nous, j'entends les os des feuilles mortes craquer sous leurs pieds de lumière."
"Quand je me penche sur une phrase pour la polir, le monde n'est plus qu'un duvet d'oie volant dans la chambre."
"Chaque fois que j'entends quelqu'un maudire la neige ou la pluie, cela me fait de la peine, comme si on disait du mal d'un de mes proches".
"J'ai grandi à l'intérieur d'une larme."


*Autoportrait au radiateur.
*"Ma vie est bien plus belle lorsque je n'y suis pas."
"Un seau rempli de lumière. On le renverse d'un seul coup sur le
carrelage de papier blanc."
"Un petit marteau de lumière heurtant le bronze du réel."
"Je me nourris de ce que le monde néglige. Je prends conseil auprès de ces choses sans valeur. Je prends conseil et je prends soin. J'écris."
"Théorie du brin d'herbe" : ce pourrait être un des titres de ce livre.[...]
Les brins d'herbe passent leur temps à ça : danser au moindre prétexte et remercier pour les grâces chaque jour reçues."
"L'écriture est la soeur tardive de la parole où un individu, voyageant de sa solitude à la solitude de l'autre, peuple l'espace entre les deux solitudes d'une Voie lactée de mots."

A.M.