Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

jeudi 25 juillet 2013

MOSTAFA ASSADEDDINE PEINTRE A ESSAOUIRA

Rencontre prés du port à Essaouira ...

Le peintre MOSTAFA ASSADEDDINE propose ses tableaux et présente des catalogues où l'on parle de lui et de ses nombreuses expositions au Maroc bien sûr mais aussi en France, à Banne en Ardèche par exemple  ...




"Né en 1957 à Casablanca.Vit et travaille à Essaouira.
Depuis 1994 : plusieurs expositions collectives au Maroc et à l’étranger.
1er prix du Festival de l’Etrange 2009, Essaouira.
La transe, les rites et le cérémonies des confréries Gnaoua, ces descendants d’esclaves africains, sont fortement représentées dans l’oeuvre de Assadeddine . Les personnages sont rarement solitaires, le plus souvent en couple complètement identiques, étonnante dualité, le corps et l’âme. L’artiste œuvre avec infiniment de patience et couvre la surface de ses toiles d’une infinité de points qui nous rappelle le pointillisme utilisé dans certaines cultures primitives comme les aborigènes."









 " Les œuvres de Assadeddine sont apparentées aux œuvres des artistes issus de la diaspora noire transportées outre atlantique aux iles caraïbes et à Haïti, là où les peintres de vaudou et de macumba sont, comme lui inspirés par le surnaturel et les traditions africaines . L'Afrique et la transe sont fortement représentées dans ses tableaux par des éléments de la magie africaine et sud américaine. Masques, lézards, serpents, caméléons ... sont partout présents dans ses créations de transe rituelle, comme chez d'autres artistes d'Essaouira .
Les yeux sont dispersés comme des ampoules qui éclairent les compositions. Un bestiaire exotique est aussi représenté dans l’œuvre de Assadeddine. On voit notamment des perroquets, des panthères, des hippopotames et d'autres zoomorphes indéfinissables. Sa spécificité est d'insérer des images à l'intérieur des images , parfois en superposition et parfois comme une sorte de puzzle où l'extravagance est de mise . La singularité de cet artiste est en outre dans sa technique : il applique d'abord sur la surface des milliers de petits points qui se relient entre eux pour former des images, réseaux infinis de sentiers entrelacés, personnages astucieusement imbriqués dont les formes ne se découvrent que peu à peu .
Une œuvre de patience, surréaliste, magique et profondément africaine ."









 " Depuis sa plus tendre enfance,MOSTAFA ASSADEDDINE aime dessiner.
 Mais c'est en 1995 qu'il entre véritablement en peinture. Il a alors 38 ans.
Son monde pictural est peuplé d'animaux, de motifs  végétaux et de personnages cernés d'un trait épais qui sont au centre de ses toiles.
Personnages au graphisme naïf et simplifié qui seraient les proches parents de ceux representés dans les tableaux des Caraïbes .
Mais par sa manière de remplir ses œuvres de petits signes en forme de pois, de fleurs, d'étoiles, ces peintures rappellent le pointillisme utilisé dans certaines cultures primitives, comme  les aborigènes d'Australie.
Dans ses créations l'artiste développe une zoologie tout à fait personnelle, les chats voisinent avec les serpents, les perroquets sympathisent avec les poissons et de tout cela se dégage beaucoup de poésie, une harmonie des teintes vives où les bruns et les verts dominent et une certaine spiritualité ."
Danielle Labit







 MOSTAFA ASSADEDDINE

UN ARTISTE ANCRÉ DANS « SA » TRADITION ET NÉANMOINS HORS DU TEMPS.
**********

  Vivant à Essaouira, village à vocation agricole et port de pêche, carrefour des grandes religions implantées aux côtés d’autres plus intimistes et coutumières ; Mostafa Assadeddine a su demeurer indifférent aux mutations sociales et artistiques issues de tous les horizons ; trouver dans les profondeurs de son environnement séculaire, un langage pictural inspiré de la culture vaudoue, qui constitue la forme, le fond et l’esprit de ses œuvres. Ainsi, chacun de ses personnages, homme hiératique ou femme compassée, assis comme sur un trône, est-il, dans sa silhouette, d’apparence tout à fait « normale »… Mais ses bras sont des serpents, sa cravate ou son nez sont des poissons… Ce qui n’empêche pas une femme de tenir un chat blotti dans son giron ; un homme de jouer de la guitare ; un autre de laisser sur ses genoux se percher des oiseaux… Tranquille association du quotidien et du fantasme personnel de l’artiste ? Illusion ! Car, dans les cheveux indisciplinés ou la calotte de celui-ci, dans le bas du visage d’un autre, dans les replis de son sarouel… se logent des êtres minuscules, dont la présence sans logique apparente, perturbe consciemment ou non le spectateur. Pris au dépourvu, celui-ci se demande si ces sortes d’incubes insérés de façon apparemment aléatoire dans le bel ordonnancement du tableau, ont vocation pernicieuse, ou au contraire celle d’étendre sur la scène, leur protection tutélaire ? D’autant, qu’à considérer les larges yeux vitreux de l’individu central il se rend vite compte que ce personnage ne le regarde pas, qu’il est totalement introverti, plongé dans « SON » monde étrange et éminemment secret.

  Pas de contexte, d’ailleurs, susceptible de situer les individus nés sous le pinceau de Mostafa Assadeddine : ses personnages sont placés (et c’est sans doute cette récurrence qui le rapproche des peintres du Saint-Soleil ou de l’Art brut) à l’avant-plan d’une multitude d’entrelacs imperceptibles, infimes ponctuations, géométries ténues, zoomorphies miniaturisées…

  Tous éléments qui confirment, au fil du temps, que l’artiste a préservé son identité culturelle, son intense créativité originale, son inspiration issue d’un quotidien ancestral revisité… Qu’il a généré, en somme, hors de toute orthodoxie et de tout apport allogène, un univers pictural mystique, à la fois posé et exubérant. Richement coloré aussi, de sorte qu’à l’instar de ce qu’écrivait Cérès Franco à propos de Chaïbia, il puisse être défini comme celui « qui fait chanter les couleurs du Maroc ».

Jeanine Rivais  

 

CE TEXTE A ÉTÉ ÉCRIT EN 2008, POUR LE CATALOGUE "BANN'ART ART SINGULIER, ART D'AUJOURD'HUI.



 Mon tableau ...




Le site de Jeanine Rivais 

(cliquer sur le lien) 



" La dame de Mogador a une plume dans la tête, Faut pas vous étonner si ses idées s'envolent ".







Pour Jean-Luc ...


2 commentaires:

Lynnette Sawyer a dit…

My name is Lynnette Sawyer. I met you when I was touring Essaouira in October, between October 19th - 24th, 2016.

I bought a painting from you of a man with a fez on his head and a lady dressed in yellow. I was with my sister. You showed us your French magazine story. We speak English and Spanish.

Please contact me. I am the director of the Hispanic Museum of Nevada and I would like to exhibit some of your artwork and buy some of your artwork.

I also want to contact the young man who does paintings on velvet fabric who was next to you. I took a picture with him and he wanted me to put it on his Facebook page. I lost the paper with his name on it. I THINK it was Abdullilah Hasan but I am not sure. Please also give him my information. Thank you very much.

My contact information is:

Lynnette Sawyer
Director
Hispanic Museum of Nevada
3680 South Maryland Parkway
Las Vegas, Nevada 89169

My email is: hispanicmuseumnv@hotmail.com

My telephone number is: 1-702-773-2203

Call, write or email me for more information. We are on Facebook also. Hispanic Museum of Nevada

Lynnette Sawyer a dit…

My name is Lynnette Sawyer. I met you when I was touring Essaouira in October, between October 19th - 24th, 2016.

I bought a painting from you of a man with a fez on his head and a lady dressed in yellow. I was with my sister. You showed us your French magazine story. We speak English and Spanish.

Please contact me. I am the director of the Hispanic Museum of Nevada and I would like to exhibit some of your artwork and buy some of your artwork.

I also want to contact the young man who does paintings on velvet fabric who was next to you. I took a picture with him and he wanted me to put it on his Facebook page. I lost the paper with his name on it. I THINK it was Abdullilah Hasan but I am not sure. Please also give him my information. Thank you very much.

My contact information is:

Lynnette Sawyer
Director
Hispanic Museum of Nevada
3680 South Maryland Parkway
Las Vegas, Nevada 89169

My email is: hispanicmuseumnv@hotmail.com

My telephone number is: 1-702-773-2203

Call, write or email me for more information. We are on Facebook also. Hispanic Museum of Nevada