Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

mercredi 1 juillet 2009

LES POISSONS FILLES

Voici les toutes premières lignes du livre de CHRISTIAN : "LES POISSONS FILLES ":


"J'ai retrouvé mes cahiers bleus. Des cahiers de brouillon à grands carreaux avec une marge comme ceux que j'avais quand j'étais petite à l'école. Jusqu'à la naissance de Lulu, j'ai noirci chaque page avec mes petits riens, d'une écriture fine et serrée.
Après, j'ai plus eu le courage ni l'envie. Deux gosses, ça vous mange l'existence. Puis Maman est morte. J'étais enceinte de Lulu. Un mois plus tard, la petite est arrivée avec une quinzaine d'avance sur l'horaire. Ça m'a fait passer le chagrin. La vie m'a roulé dessus ensuite. Alors, je les ai rangés dans la penderie de l'entrée, là où je range ma couture. Ils sont dans une grande boîte à chaussures. Je les garde avec les cartes postales de Léo, les cahiers d'école et les dessins des enfants."



Si vous désirez lire un autre texte de KARAVAN PAPOU retrouvez sur son blog:

COMME UN PAPILLON DE NUIT

http://karavanepapou.blogspot.com/2009/02/comme-un-papillon-de-nuit-13.html

1 commentaire:

papou a dit…

Grigris. De retour d'un long week-end pour retrouver mes petits-enfants, j'ai le plaisir de lire les premières lignes de ce qui sera le feuilleton de l'étté sur Karavan Papou. Avis aux amateurs et merci à Grigris.