Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

vendredi 28 janvier 2011

L ILE PENOTTE AUX SABLES D' OLONNE (1)








Une journée aux Sables d'Olonne c'est bien sûr retrouver Chaissac au Musée de L'Abbaye Sainte-Croix mais aussi partir à la découverte d'un quartier piétonnier, pittoresque et bien sympathique qui porte un nom d'île.


C'est "l'île Penotte", où l'on entre par la rue Travot , la rue du Palais ou la rue Trompeuse .

" Ce qui fait la renommée de "l'Île Penotte", ce sont, au milieu des roses trémières, les façades ornées de mosaïques de coquillages réalisées par celle qu´on nomme la «Dame aux coquillages», Danièle Arnaud-Aubin.
Depuis 1997, grâce à la bienveillance de ses voisins, l'autorisation de la Municipalité et l'aval de l'Architecte des Bâtiments de France, Dan', comme la nomment ses amis, multiplie les fresques sur tous les murs avoisinants.
Elle les réalise avec des coquillages du cru ( bulots et bigorneaux, huîtres, palourdes, coquilles Saint-Jacques, moules) et des coquillages exotiques(comme des nacres ramenées de lointains voyages)" peut- on lire sur le site de l'artiste  .






Nous sommes passés par les ruelles "tarabicotées, tourniquantes et tournicotantes" et c'est par la rue Trompeuse que nous avons abordé l'Ile Penotte.

Autour des plaques des rues s'épanouissent des fleurs, veillent des chouettes de coquillages.

Décorées aussi les portes et leurs linteaux, les murs et les boîtes à lettres .

Ces fresques de coquillages racontent des contes fantastiques (Nosferatu), des contes de fées et évoquent la mythologie (Méduse, Ulysse et ses sirènes, l'Hydre de Lerne ).

Tout un bestiaire s'agite en ces lieux (mouette, chauve-souris, chouette, phénix, toucan, chat, papillon, roussette, coq, tortue, scorpion, lézard, rat, singe, otarie, hippocampe, lotte, dauphins, pieuvre ...) mais aussi des fleurs, des bouquets, des soleils, des bateaux, des phares...


Chacune des créations s'enrichit des rêves, des voyages de la Dame aux coquillages .

D'Asie, de Polynésie, d'Egypte elle a rapporté des thèmes nouveaux, en Espagne elle a été charmée par Gaudi et au Mexique par Frida Kahlo .








Le site de la Dame aux coquillages :

http://www.ile-penotte-lessablesdolonne.com/

Moi ce qui m'a émue en visitant son site c'est d'apprendre qu'avec ses fresques elle essaye d'effacer la nostalgie ressentie lors de la destruction de la maison d'Hippolyte Massé (ce marin de la Chaume avait entièrement décoré de coquillages la façade de sa demeure).







D'autres photos sur :



L'île Penotte
85119 Les Sables d'Olonne

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Vraiment sympa et original. PAPOU