Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

vendredi 4 février 2011

LE ROCK GARDEN DE CHANDIGARH EN INDE

J'ai passé du temps dans "Les Mondes imaginaires" de John Maizels et je sais maintenant qu'il me faudra partir pour "THE ROCK GARDEN OF CHANDIGARH"...
D'innombrables sculptures (hommes ou bêtes ) peuplent le royaume de NECK CHAND, elles se dressent sur un sol lui-même recouvert d'une immense mosaïque ...
C'est de la folie et une promesse de total bonheur !
Un mélange de Palais du Facteur Cheval, de Gaudi et surtout une belle histoire, l'histoire de la folie d'un homme, une folie reconnue, acceptée . Pour moi cette RECONNAISSANCE est primordiale et c'est avec beaucoup d'émotion que j'ai lu le texte de John Maizels .






" NECK CHAND SAINI modeste employé des transports publics de la ville de Chandigarh, au nord de l'Inde, commença son oeuvres en 1958 en défrichant une parcelle de jungle pour y faire un petit jardin .
Il bâtit une cabane, disposa des pierres autour du terrain et sculpta quelques personnages à partir des matériaux qu'il avait sous la main .
Peu à peu son entreprise prit de l'ampleur : il réalisa plusieurs centaines de sculptures qu'il disposa dans une suite d'espaces et de cours, occupant plusieurs hectares d'une zone pourtant déclarée inconstructible .
Récupérant ses matériaux dans les décharges de la ville, s'éclairant la nuit avec des pneus qu'il faisait brûler, il travailla secrètement et en solitaire, craignant sans cesse d'être découvert .
Ce qui advint au bout de quatorze ans , la municipalité ayant décidé de nettoyer cet endroit envahi par la végétation .
Stupéfaites, désemparées par l'illégalité du projet qui normalement, aurait dû être démoli, les autorités finirent par prendre une décision courageuse .En 1976 elles accordèrent un salaire à NEK CHAND pour qu'il puisse poursuivre sa tâche et lui fournirent une petite équipe .
Le site devint officiellement "le Jardin de pierres de Chandigarh".
Dix hectares où se mêlent des sculptures, de hauts bâtiments, des arcades, des cascades et des gorges, composent aujourd'hui ce que l'on considère comme l'une des merveilles du monde moderne ."

Voilà mon RÊVE DE PIERRE !



3 commentaires:

ELFI a dit…

3 de ces personnages sont exposés à l'entrée du musée à lausanne..et plus à l'intérieur.
un artiste très prolifique!
joli reportage!

Anonyme a dit…

c'est vraiment magique avec une histoire qui finit bien

beatrice De a dit…

Comme dit Elfi, cette exposition a eu lieu au musée de l'Art brut à Lausanne.
Un petit bonjour de cette ville.