Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

lundi 28 janvier 2013

EXPOSITIONS D'ART BRUT( SINGULIER...) EN JANVIER, FEVRIER ET MARS


 EN FRANCE OU A L’ÉTRANGER ... QUELQUES SOIRÉES, QUELQUES EXPOSITIONS 
D'ARTISTES QUE J'AIME DANS DES LIEUX QUE J'AIME ....

***Rendez-Vous Singulier : le petit monde de Noël Fillaudeau 

 Jeudi 31 janvier





Ce deuxième Rendez-Vous Singulier est consacré à l’artiste Noël Fillaudeau, peintre et sculpteur né en 1925 et décédé en 2003 à Boussay, en Loire Atlantique.
Il se déroulera en présence de M. Eric Morin, Conservateur du Musée d’Art et d’Histoire de Cholet, de Mme Alice Fillaudeau.

Créateur atypique, autodidacte revendiqué, Noël Fillaudeau récupère, transforme puis fait renaître des objets-rebus de la société industrielle, des trouvailles ramenées de promenade, des vieux cartons amochés. Préoccupé par le rapport des formes entre elles, par l’envers et l’endroit, le dedans et le dehors, Noël Fillaudeau réalise des peintures sculptées et autres inclassables qu’il faut alors regarder « dans tous les sens » pour espérer saisir.

« Si un adjectif manque au nom, choisi par Noël, de sculpteur, j’opterai pour « recycleur ». Toute la magie de son œuvre se concentre autour de cette épithète qui définit, aussi, l’auteur. Il n’existe pas d’objet –réel ou virtuel – aussi abîmé, aussi usé soit-il qui ne puisse renaître entre les doigts  généreux de Noël Fillaudeau. Il ne s’agit pas de survie, mais de sur-vie (au-dessus de la vie), de droit à l’absolu.
Noël Fillaudeau, poète de la métempsycose. »
Alain Katz, ancien Conservateur des Musées de Cholet


Programme :

20h : Accueil dans la salle des singuliers (1er étage du Musée) et présentation des œuvres de Noël Fillaudeau à l’accrochage dans les collections
 20h15 : projection du film « L’esprit Lumière ou Le Petit Monde de Noël Fillaudeau », diffusé en 1975 dans le cadre des  » Clefs du regard », série documentaire consacrée aux arts plastiques et produite par le service Beaux-arts de la télévision de la Suisse Romande. Le film permettra également d’aborder certaines thématiques liées à l’Art naïf.
 21h15 : fin du film, discussion-échange autour de Noël Fillaudeau

Jeudi 31 janvier à 20h au Musée d’Art naïf du Vieux Château, Place de la Trémoille

Entrée libre dans la limite des places disponibles



*** mary t. smith à la galerie Christian Berst

mississipi shouting

  jusqu'au 9 MARS 2013


"Mary Tillman Smith, née en 1904 dans une famille de métayers à Martinville, Mississippi, souffrait d’une déficience auditive qui, très tôt, en l’isolant, a développé chez elle une rage créatrice doublée d’une capacité de résistance hors pair. Condamnée très tôt aux travaux des champs, cette enfant traçait déjà dans la terre d’étranges dessins accompagnés de textes. Mais ce n’est qu’au crépuscule de sa vie qu’elle se mit à transcrire sa cosmologie personnelle en peignant sur des tôles ou des panneaux de bois disposés sur et autour de son modeste bungalow. En établissant ce rapport particulier au monde, en interpellant de la sorte les passants, elle invente une sorte de blues graphique où l’art devient l’intercesseur par excellence de forces qui la dépassent. Car, en même temps que de retrouver sa propre dignité, elle débarrasse l’art des postures convenues pour le faire accéder au rang de manifeste. Un manifeste violemment positif, et, en dépit de nombreux thèmes religieux, subversif même. Cette « esthétique solaire », comme la qualifie Daniel Soutif, provoque une forme d’oscillation entre l’humain et le divin qui nous fait remonter aux racines profondes de la création. Mary T. Smith, disparue en 1995, misérable, est désormais reconnue comme l’une des plus importantes figures de l’art brut afro-américain dont l’œuvre résonne aujourd’hui encore comme un cri.
Un catalogue bilingue, préfacé par Daniel Soutif et William Arnett, accompagne l’exposition et une table ronde est organisée le 12 février sur la question des “undiscovered genius” avec la participation du philosophe et critique d’art Daniel Soutif et Phillip M. Jones de la Souls Grown Deep foundation. 
Dans le même temps, des oeuvres de Mary T. Smith seront montrées par l'association abcd à montreuil, jusqu'au 17 mars 2013 dans le cadre de son exposition Voodoo Child : J. B. Murray et  Mary T. Smith.
La collection abcd consacre son journal n°5 à ces deux artistes (textes de Manuel Anceau, Randall Morris et Barbara Safarova) sur lesquels Randall Morris posera un regard le 17 janvier lors de la séance “Créer dans l’esprit” organisé dans le cadre de la 3e année du séminaire sur l’art brut proposé par abcd et le Collège Internationnal de Philosophie au Centre parisien d’études critiques."



 *** NORBERT H. KOX ET JOSEPH KUHAJEC A LUXEMBOURG
JUSQU'AU 13 MARS 2013

"Dans le monde de l'art contemporain à Luxembourg, la Galerie Toxic a fait figure de pionnier. Elle a ouvert ses portes en 1995 dans une vieille maison du quartier de la gare.
Au milieu des années 90, le galeriste avant-gardiste, Armand Hein, représentait une nouvelle génération, un vent nouveau avec de la vidéo, de la photo, des installations...
En octobre 2006, la Galerie Toxic s'installe dans des nouveaux locaux au 2, rue de l'Eau.
La Galerie a poursuivi sa démarche de présenter des jeunes talents ainsi que des artistes confirmés, nationaux et internationaux, sans se confiner à une seule forme d'expression artistique. Elle propose ainsi tout au long de l'année des expositions comprenant soit de la peinture, des dessins, des vidéos, des installations, des performances et des photographies...
La Galerie Toxic organise souvent dans son espace des expositions de groupe où elle associe des artistes d'horizons variés et aux pratiques diverses. Elle ne se contente pas de présenter une accumulation des pièces ou des personnalités mais elle y instaure une scénographie cohérente et interactive pour susciter un dialogue significatif entre les différents artistes. La Galerie Toxic participe également à des foires d'art contemporain à l'étranger dans le but de promouvoir les artistes sur le plan international."




LE SITE

*** PATRICK GIMEL ET MARILENA PELOSI AU MUSÉE DE  BEGLE

DU 1ER FEVRIER AU 17 MARS

" Patrick Gimel est né en 1952 à Grenoble. Il pratique tout d'abord le dessin animé de manière artisanale. Son œuvre s'inscrit sur le papier en structures elliptiques plus ou moins denses ; parfois des architectures compliquées surgissent. L'artiste utilise principalement l'encre de Chine et les crayons de couleurs. Patrick Gimel réside à Grenoble. Son œuvre est présente dans la Collection Neuve Invention à Lausanne."





" Marilena Pelosi est née en 1957 à Rio de Janeiro, au Brésil. Fille unique et solitaire, elle commence à peindre et à dessiner à l'âge de seize ans. Elle quitte le Brésil à vingt ans pour échapper à un mariage forcé et voyage en Europe, en Inde, en Amérique… Elle vient s’installer définitivement en France au début des années quatre-vingt, s’inscrit à l’Ecole du Louvre en auditeur libre tout en poursuivant sa création personnelle. Elle utilise le stylo bille, la plume et le feutre avec lesquels elle trace des scènes sur le papier ou le calque, dans une manière dépouillée. Il s'agit d'un monde fantasmagorique et inquiétant : certains personnages se cachent derrière un masque, d’autres portent un portrait attaché à leur cou ; les femmes subissent des tortures. L’élément liquide, qu’il s’agisse d’eau ou de sang, est omniprésent dans cet univers duel qui tient à la fois du théâtre par sa mise en scène et de la cérémonie secrète. Marilena Pelosi réside en France depuis vingt ans. Son œuvre est présente dans les collections de La Fabuloserie à Dicy, INYE à Yaroslavl et du Madmusée à Liège."



LE SITE 


 *** A PARIS jusqu'au 6 avril .... ODY SABAN et D'AUTRES (CHAISSAC, CHICHORRO, JABER, NEDJAR, ROBILLARD, ZINELLI, LE CARRE GALLIMARD, DOMSIC ...) !!!




Exposition Art Brut, Art Outsider, Neuve Invention,
à laGalerie Les Yeux Fertiles” , 27, rue de Seine, 75006 Paris.
Vernissage le jeudi 28 février 2013 à partir de 16h
Exposition du 29 février- au 6 avril 2013.


*** A LYON A LA GALERIE LE COEUR AU VENTRE
 
  Accrochage des artistes de la Galerie :                                                                      
 

  Nicolas Cluzel, Charly's blood,J.Disdero-Rey, Petra, I.Orosz, G.Sendrey, C.Goux, Raak, E.Gougelin....

27 rue Tramassac 69005 Lyon


*** A POITIERS « Défense de faire taire la jungle »
5 au 30 mars 2013 à La Galerie Grand' Rue



« Cela vient de l’inconscient. De sa richesse infinie : je me suis laissée aller. Et des animaux ont surgi » dit simplement Ody Saban, pour évoquer ses œuvres récentes, peuplées des figures fantastiques dont elle a le secret. Cette fois, elles arborent un bec, ou quatre pattes.

Dans l’univers si particulier de cette artiste - habité depuis une quarantaine d’années de métamorphoses inspirées par des figures entraperçues en rêve - des oiseaux paradisiaques, des serpents lovés et des poissons brillants se faufilent souvent, parmi des terres promises, des cargos à l’aventure, des couples amoureux… Cette fois, plus échevelées et chamarrées que jamais, les bêtes se taillent la part du lion.

« J’ai pris la question de l’animalité à bras le corps. Les humains considèrent souvent l’ensemble des animaux avec frayeur, agressivité, voire répulsion. Je montre un monde où cette hostilité est combattue, avec succès, par un désir inverse, de réciprocité, peut-être même de fusion. L’animalité dont il s’agit ici est aussi celle des pulsions humaines, si opposées aux constructions du cœur et de l’esprit. »

Voici donc nous, forts des chaînons premiers de notre évolution, subitement rappelés à notre mémoire, ramenés à notre surface. Nous voici donc, parés de griffes, de becs, de plumes et d’écailles, zébrés et ocellés, rutilants et caparaçonnés, à la fois tendrement innocents et majestueusement plantés.

« Quand je peins, je vais vers l’inconnu. Et de cette manière je me découvre. J’accepte les images qui surgissent. Nos rêves sont riches à l’infini. Au moment où je me réveille, chaque matin, en pyjama, je prends les pinceaux. Je dors au chevet de ma toile. Pour ne pas louper cet instant où la journée n’a pas encore commencé. Mon atelier fait partie de mon lit. Il n’y a pas de distance. »

Intuitive et singulière, férue de surréalisme et plus encore de psychanalyse, Ody Saban jongle toujours plus habilement avec l’inconscient. Elle le nomme désormais « la jungle ». Et nous défend de la « faire taire », d’une façon médusante, nous propulsant au cœur de limbes éblouissantes.

Certes, les animaux qui l’ont accompagnée enfant - les pigeons et les chats d’Istanbul comme les poules ou les reptiles du kibouts - nourrissent l’univers qui s’incarne à présent à la surface des toiles. Ni plus ni moins, toutefois, que l’acuité avec laquelle l’artiste perçoit les relations actuelles entre les êtres, si prompts parfois à la cruauté, à la sauvagerie. A l’inverse aussi, d’autres fois, les animaux qui surgissent dans ces nouvelles œuvres sont volontairement et relativement humanisés, habités de désir par exemple, ou encore d’humour.

Ces dialogues de bêtes bruissent, caquettent, feulent et ce faisant nous emporte « loin de toute forme de consommation, de méchanceté, de hiérarchie, de stratégie. » Ils nous mènent, de fait, en fête, au cœur du Paradis. Perdu uniquement pour ceux qui cessent de laisser le champ libre à leurs rêves. L’œuvre d’Ody nous rappelle que nous sommes tous, potentiellement, des Sabanimaux."

                                                             Françoise Monnin

                                                                                  

  Les propos de l’artiste ont été recueillis à Paris en février 2013

*  Exposition Jean-Yves  GOSTI 
du 17 janvier au 2 mars 2013
Galerie Daniel BESSEICHE à Paris




*** EXPOSITION PAUL AMAR  du 12 FÉVRIER AU 16 MARS 



 Galerie Lefor Openo 
 (Le Musée des Arts Buissonniers est partenaire de l'exposition!)

 29 RUE MAZARINE 
75006 PARIS
 Vernissage le jeudi 28 février à partir de 18h !



LE SITE DE LA GALERIE



LE SITE DU MUSÉE DES ARTS BUISSONNIERS 

 
***  "Désirs Bruts". Collection Cérès Franco à la Maison des Arts de Châtillon




Philippe AÏNI, Haude BERNABÉ, Rebecca CAMPEAU, Louis CHABAUD, CHAÏBIA, Corneille, Pepe DONATE, Joanna FLATAU, Jean-Marc GAUTHIER, Marc GIAI-MINIET, Jacques GRINBERG, Patrick GUALLINO, Abraham HADAD, Michel HENOCQ, JABER, Youri JARKI, Fred KLEINBERG, Danielle LE BRICQUIR, Gérard LATTIER, Michel MACREAU, Alejandro MARCOS, Jean-Marie MARTIN, Joëlle MARTIN, MAO TO LAI, Mario MURUA, Gontran NETTO, Stani NITKOWSKI, PAELLA, Simone Picciotto, Françoise PONTANIER, Marcel POUGET, Robert REY, Jean RUSTIN, Yves SAUVADET, Flavio SHIRO, Yvon TAILLANDIER, Frankline THYRARD, Michel TysZBlat.



Exposition ouverte jusqu'au 24 mars 2013, tous les jours sauf le lundi de 14h à 18h.
Entrée libre.
Attention: l'exposition sera exceptionnellement fermée au public le mardi 26 février 2013.


  11 rue de Bagneux 92320 Châtillon 
01 40 84 97 11      

(information envoyée par Michel Leroux) 


 ***    " FRAGILES" A LYON jusqu'au 2O avril






 Et ce message de Marion Hanna :

" Je serai tres heureuse de vous reçevoir pour le vernissage de l'exposition :"Fragile" en présence de
Jakline et Sylvain Corentin ,le SAMEDI 2 MARS,

  à la galerie"Le Coeur au ventre" 27 rue tramassac 69005 Lyon (Quartier Saint Georges).

   L'exposition à lieu du Vendredi 1 er Mars au 20 avril 2013
 .
  Du jeudi au samedi de 14h30 à 19h et sur rendez vous ."

  

 *** AU HANG'ART A SAFFRE   


2 ans et demi après l’ouverture du Hang’art, François Chauvet a le sourire. Son musée en pleine campagne est une réussite ! Le Hang’art accueille déjà sa 7ème exposition, elle regroupe
du 20 mars  jusqu’au 7 mai 10 artistes « cabossés et décalés ».
  Le Hang’art est un lieu de 150 m² dédié à l’art singulier, un musée installé au domicile de François Chauvet, passionné d’art, ancien professeur de français et d’arts plastiques.
Le Hang’art est situé au Moulin Roty à Saffré. Il est ouvert les samedis, dimanches et jours fériés de 14h30 à 18h30 ou en semaine sur rendez-vous. Visite accompagnée tous les dimanches à 15 h.

Vous pourrez y découvrir des oeuvres de Jean-Michel Chesné, Gustave Cahoreau, Joël Crepin, des œuvres de la Collection Art Obscur de Michel Leroux  ....



  *** HEY MODERN ART ET POP CULTURE  PART II A LA HALLE SAINT PIERRE

(cliquer sur le lien)






 Dans la Galerie ... l'exposition temporaire de :

Murielle BELIN + Mr DJUB
du 25 février au 6 avril 2013
entrée libre




LE SITE DE LA HALLE SAINT PIERRE



*** JOSEPH KURHAJEC A PARIS




vous êtes invités à l'exposition de Joseph Kurhajec

dimanche 24 mars,  
18h STUDIO GALERIE HCE

7 rue gibault 93200 Saint Denis   
métro L13  Saint Denis Basilique)

... Et à l'Espace de la Topographie  
(cliquer sur le lien) 



*** THE MUSEUM OF EVERYTHING 



... SUR LES GRIGRIS 

(cliquer sur le lien) 

Jusqu'au 31 mars  ! 

 ***Au LAM près de Lille .....
Exposition du 16 février au 19 mai 2013

Jockum Nordström. Tout ce que j’ai appris puis oublié
Né à Stockholm en 1963, Jockum Nordström compte parmi les artistes suédois les plus réputés de sa génération. Singulières et élégantes, délicates et poétiques, ses œuvres, trop méconnues en France, sont toutefois présentes dans les collections de musées internationaux tels que le LACMA à Los Angeles, le MoMA à New York, le S.M.A.K. à Gand ou encore le Musée national d’art moderne / Centre Pompidou à Paris, ainsi que dans de nombreuses collections privées. Rassemblant près de quatre-vingts œuvres, l’exposition que lui consacre le LaM du 16 février au 19 mai dresse un panorama exhaustif de son travail et constitue sa première rétrospective muséale en France.

 Vernissage le 16 février à 11 h 30 en présence de l’artiste  






*** ET A NEW YORK  ....OUTSIDER ART FAIR 2013 
 DU 31 JANVIER AU 3 FÉVRIER


Avec des oeuvres de Ghyslaine et Sylvain STAELENS, SYLVAIN CORENTIN,
 SOLANGE KNOPF  .....



(photo Sylvain Corentin)



(photo Solange Knopf)


(Les STAELENS -photo Beverly Farber Kaye sur facebook)

(photo  GÉRARD CAMBON)
















(photo facebook de la Galerie)


 LE SITE 

*** EVELYNE POSTIC A NEW YORK







Le vernissage aura lieu le 31 janvier 
Le salon se déroule du 1er au 3 février 2013


Adresse:  548 West 22nd Street
               New York City


 EVELYNE POSTIC ET LES GRIGRIS 

**** ART BRUT A LA GALERIE MIYAWAKI A KYOTO AU JAPON ! 

 (Claudine Goux)


CLAUDINE GOUX,  DANIELLE JACQUI, ODY SABAN, EVELYNE POSTIC, YVONNE ROBERT, GERARD SENDREY, JEAN-PIERRE NADAU, MICHEL NEDJAR, DANIELLE LE BRICQUIR, DAREDO , GILLES MANERO et bien d'autres encore ....  il y aura aussi des photos de MARIO DEL CURTO et de CLOVIS PREVOST




Galerie Miyawaki
Nijo-agaru, Teramachi-dori, Nakagyo-ku,
Kyoto 604-0915 Japon

LA GALERIE ET LES GRIGRIS
 
 

... J'attends vos suggestions pour d'autres bonheurs ! 



Aucun commentaire: