Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

mercredi 14 mai 2014

" MYCELIUM, GENIE SAVANT- GENIE BRUT" A AUBERIVE DU 8 JUIN AU 28 SEPTEMBRE 2014

Voici l'exposition que j'attends avec une impatience grandissante, voici  une exposition orchestrée par LAURENT DANCHIN dans le lieu prestigieux de l'Abbaye d'Auberive .
Une exposition à ne pas manquer !
D'autres photos bientôt sur les Grigris ....



25 artistes 
soit 25 univers différents seront présentés : 

José Francisco Abello Vives, Paul Amar, Joaquim Antunes, Joseph-Emmanuel Boudeau, Jean-Michel Chesné, Abbé Bernard Coutant, Youen Durand, Ghislaine, Jean-Luc Giraud, Jeanne Giraud, Joseph Kurhajec, Joël Lorand, Franck Lundangi, Maïthé D, Mister Imagination, Agnès Pataux, Jano Pesset, Raymond Reynaud, Jim Sanders, Ghyslaine et Sylvain Staëlens, Germain Tessier, Catherine Ursin, Jean-Paul Vidal, Serge Vollin, Davor Vrankic.






"Savants ou bruts, naïfs ou sophistiqués, autodidactes ou passés par les écoles, les vingt-cinq créateurs présentés dans cette exposition ont tous en commun d’avoir suivi un chemin hautement personnel, souvent proche de l’obsession, et d’avoir développé, en dehors des modes et des idéologies du moment, un univers singulier tirant sa source des zones, souvent obscures, de leur nature profonde. Se prenant ou non pour des artistes, ayant dû souvent exercer un métier alimentaire sans relation directe avec leur univers mental particulier, ils recourent aussi bien aux matériaux les plus ordinaires et aux techniques traditionnelles qu’à la sophistication des nouvelles technologies, et témoignent, à travers leurs dessins, peintures, collages, photographies, broderies, sculptures ou assemblages, du caractère essentiellement sauvage, indépendant, presque organique de la création, en même temps que de la variété infinie des familles de sensibilité au sein desquelles elle prend naissance.

Atypiques pour la plupart, échappant aux lois de leur milieu ou de leur culture d’origine, et issus de classes sociales et de générations différentes, ils sont tous également, chacun à sa manière, fort éloignés de la conception de l’art contemporain hégémonique depuis quarante ans, et ils œuvrent ou ont œuvré, par besoin, par manie et par plaisir, sans calcul commercial ni plan de carrière, et sans aucune théorie ni concept à défendre : plutôt à la manière d’artisans inspirés, laissant avec confiance l’instinct guider leur savoir faire. Car c’est la création qui s’est, en général, imposée à eux, non eux qui ont choisi la création. L’art, pour eux, n’est pas un métier, mais une nature, et ils s’y sont livrés par une nécessité spontanée, viscérale, plus forte que toute autre considération. C’est cet esprit de soumission à une forme mystérieuse d’irrationnel qui donne à leur démarche son authenticité et tout son sens, et constitue le principal point commun entre des univers, pour le reste strictement individuels. Or revenir au sens et relier des individus, peut-on trouver plus bel objectif à réaliser dans une abbaye ?

L’être humain n’est pas seulement sur la terre pour produire et consommer, multiplier le même et jouir du travail des autres. Il est sur terre pour inventer, innover, donner naissance au jamais pensé et au jamais vu. Et si les plantes et les animaux ne font en général que répéter instinctivement le programme prévu pour chaque espèce par la nature, l’homme, seul, suit un instinct créateur, et c’est en quoi l’espèce humaine est supérieure à tous les autres êtres vivants. L’histoire de l’art, comme le monde dans lequel elle s’inscrit, est actuellement à un tournant. A l’ère des réseaux électroniques, de la domination du concept et du triomphe spectaculaire de l’industrie, Mycelium est le symbole des nouvelles connexions qui, de manière souterraine, organique et par affinités électives, s’établissent spontanément entre les créateurs. Le XXème siècle aura été le siècle de la déconstruction, de la décomposition, du retour à l’élémentaire. Avec ses hybridations étranges et sa redécouverte du complexe et des savoir-faire, le XXIème siècle sera celui de nouvelles synthèses et de nouvelles fondations, dont les racines plongent sans complexes dans le terreau des cultures les plus anciennes, espérant opérer la suture, devenue vitale aujourd’hui, entre la vieille et la nouvelle civilisation. Par son parcours d’un éclectisme volontaire, l’exposition Mycélium – Génie savant, génie brut se veut un éloge non de l’art mais de la diversité inépuisable de la création, seule capable de mettre en échec les forces de destruction partout à l’œuvre actuellement."  



 Laurent Danchin


Et voici pour vous mettre l'eau à la bouche quelques œuvres présentées à Auberive !



 CHESNE -dentelles



VRANKIC  - Tentation d'éveil



 GIRAUD- Paperolle ancienne 


 REYNAUD- La prieuse aux oiseaux

 STAELENS - Le porteur de pierre 

 URSIN- Déesse mère 



VOLLIN - Maman et moi





Et quelques artistes déjà évoqués sur les Grigris :









Place de l'abbaye

52160 Auberive
03 25 84 20 20

1 commentaire:

KEREUN APAR a dit…

Chère Sophie
à signaler que pour la première fois , en exclusivité seront exposés cinq tableaux en coquillages de Youen Durand.